Sud-Ouest du 13 juin 2019 

Après l’hommage, les attentes des sauveteurs de la SNSM

après l'hommageUne marée de vestes oranges est venue rendre hommage aux disparus. JEAN-CHRISTOPHE SOUNALET/ "SUD OUEST" 

"Parmi la foule de vestes orange qui a assisté hier à la cérémonie en l’honneur des trois marins disparus aux Sables-d’Olonne, beaucoup attendent maintenant un soutien accru de l’État"...

Si le temps était au recueillement, face aux trois cercueils où reposent Alain Guibert, Dimitri Moulic et Yann Chagnolleau, décorés par Emmanuel Macron comme leurs camarades rescapés (1), la présence proche du chef de l’État a inspiré des remarques et autant de questions sur le devenir de cette institution, qui rassemble 8 000 personnes et effectue chaque année quelque 9 000 sauvetages dans les eaux françaises.

après l'hommage 2

..."« Il faudrait aussi une prise de conscience du public, poursuit le président. Les gens sont sur mer comme ils sont sur la route… Évidemment, on ne peut pas interdire d’aller en mer, mais samedi, le lendemain du drame, alors qu’on avait conseillé aux plaisanciers d’éviter d’entrer ou de sortir du bassin de nuit, car il n’y a pas de bouées réflectorisées, on est intervenus pour remorquer un voilier à 3 h 30 dans la passe… »"...

2019_06_14_SO_Après_l'hommage_les_attentes_des_sauveteurs_de_la_SNSM