Gironde Vigilante

14 août 2019

Grève aux urgences

RTL du 14 août 2019 

Grève aux urgences : "On a un système de santé malade", dit le président de la FHF 

INVITÉ RTL - Frédéric Valletoux, président de la Fédération Hospitalière de France (FHF), estime que "ce qui se passe aux urgences, ce n'est pas la crise de l'hôpital, mais la crise du système de santé"

"On a un système de santé malade", dit le président de la FHF

La grève aux urgences entre dans son sixième mois. Du jamais vu. Actuellement, un service sur trois est touché par cette mobilisation des personnels soignants. Comme chaque année, l'été est synonyme de lits et de médecins en moins. Demain, 15 août, la situation pourrait être difficile.

https://www.rtl.fr

 

Posté par j_f_seguy à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Incendie en Grèce

LCI du 14 août 2019 

La Grèce frappée par un violent incendie sur l'île d'Eubée, l'UE appelée en renfort

La Grèce frappée par un violent incendie sur l'île d'Eubée, l'UE appelée en renfort

International : FEUX DE FORÊT - La Grèce est à son tour touchée par un violent incendie depuis mardi, des flammes de 20 à 30 mètres de haut ayant ravagé une forêt de pins classée Natura 2000 sur l'île d'Eubée. Près de 500 habitants ont été évacués et l'Union européenne a apporté des moyens en renfort.

https://www.lci.fr

Après la France et l'Espagne, la Grèce était touchée depuis mardi par les feux de forêt, dont un particulièrement virulent sur l'île d'Eubée, où les flammes attisées par le vent ont ravagé une forêt de pins classée Natura 2000 pour sa faune et sa flore sauvage, et forcé l'évacuation de 500 habitants.  

Le chef du gouvernement, Kyriakos Mitsotakis, a écourté ses vacances pour suivre la situation sur l'île d'Eubée depuis Athènes, avec les services de secours. Son ministre de l'Intérieur, Takis Theodorikakos, s'est rendu quant à lui à Makrymalli, au centre de l'île d'Eubée.  

Urgence nationale  

La virulence de l'incendie, qui a pris mardi après 3 heures du matin sur le bord d'une route, a poussé les autorités à déclarer l'urgence nationale sur ce site. Un monastère ainsi que trois villages, Kontodespoti, Agrilitsa et Stavros, ont été évacués en raison du danger que représentaient les flammes.   

Près de 200 pompiers étaient à pied d’œuvre, ainsi que 75 véhicules terrestres, 5 hélicoptères et 6 avions bombardiers d'eau, selon les services d'incendie. Les pompiers devaient évoluer sur un terrain hostile, le relief et la faible visibilité compliquant les opérations aériennes. Sous l'effet des vents violents, les fumées âcres, caractéristiques des forêts de pins, étaient poussées vers les régions limitrophes, la péninsule du Pélion ou encore l'Attique et Athènes, où habitants et touristes pouvaient les ressentir.  

Appelée à l'aide par la Grèce, l'Union européenne a déclenché le mécanisme rescUE, afin de mobiliser 9 bombardiers d'eau supplémentaires ainsi que 6 hélicoptères. 

Posté par j_f_seguy à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Incendie en Grèce

BFMTV du 14 août 2019 

Un incendie ravage l'île d'Eubée en Grèce : les habitants évacués 

Un gigantesque incendie ravage l'île d'Eubée, en Grèce. Plus de 500 habitants ont été évacués. La fumée est visible jusqu'à Athènes, à une centaine de kilomètres. 

 

 

Posté par j_f_seguy à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Niveau des nappes phréatiques

Sud-Ouest du 14 août 2019

2019 08 14 SO Niveau des nappes phréatiques

Posté par j_f_seguy à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2019

Grève aux urgences

BFM avec RMC du 13 août 2019 

Schwartzbrod & Lechypre : La grève aux urgences est-elle justifiée ?

Schwartzbrod & Lechypre : La grève aux urgences est-elle justifiée ? - 13/08

Les services d'urgence sont en grève depuis près de cinq mois sur tout le territoire. Une situation qui résulte de l'aboutissement de plusieurs dysfonctionnements provoqués par toutes les lois prises depuis 1996, selon Emmanuel Lechypre. Alexandra Schwartzbrod rajoute que ces grèves sont légitimes du fait du manque de moyens auxquels ils font face.

https://rmc.bfmtv.com

Est-on en train de tuer le système de santé à la française où chacun a droit à une qualité de soin quelque soit son revenu ? Quelles solutions préconise le gouvernement face à ce problème ? - Bourdin Direct, du mardi 13 août 2019, sur RMC.

Posté par j_f_seguy à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Incendie dans une grange aménagée

Sud-Ouest du 13 août 2019

2019 08 13 SO La Teste-de-Buch Incendie dans une grange

2019 08 13 SO La Teste-de-Buch Incendie dans une grange2

Posté par j_f_seguy à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Risque exceptionnel d'incendie de forêt dans le Sud et le Sud-Est de la France

LCI du 13 août 2019 

Risque "exceptionnel" d'incendie dans le Sud, de nombreux massifs forestiers interdits au public

Risque "exceptionnel" d'incendie dans le Sud, de nombreux massifs forestiers interdits au public

Planète : PRÉVENTION - Alors que de nombreux départements souffrent de manque d'eau, la météo venteuse, associée à la sécheresse de la végétation, augmente considérablement le risque d'incendie dans le sud et le sud-est. Un risque qualifié "d'exceptionnel" par le préfet du Gard.

https://www.lci.fr

C'est le corollaire potentiellement dramatique des épisodes de sécheresse. Alors que 83 départements français sont concernés par des restrictions d'eau à différents degrés, selon le site gouvernemental Propluvia, certains de ces territoires sont exposés à des risques d'incendie. Situés dans le sud et sud-est du pays, ils ne sont pas forcément les plus inquiétés par la sécheresse, mais le retour du vent dans cette région aggrave le risque.  

Dans l'Hérault, un incendie s'est déclaré entre Castelnau-de-Guers, Pinet et Florensac, en bordure de l'A9, obligeant plusieurs bombardiers d’eau à décoller pour le combattre. Dans le département voisin du Gard, la préfecture annonce de son côté un risque "exceptionnel" d'incendie de forêt entre le mardi 13 et le vendredi 16 août.

Dans un communiqué, l'autorité de l'Etat fait état d'un "épisode de mistral" qui se couple à "l'extrême sécheresse de la végétation". Et d'appeler les locaux à adapter leur comportement de façon à prévenir tout risque d'incendie involontaire : "éviter de circuler sur les routes, pistes et voies non revêtues, [...] respecter strictement l'interdiction d'emploi du feu dans tous les massifs boisés, garrigues et landes et jusqu'à 200 mètres de ceux-ci." 

Plus globalement, mistral et tramontane souffleront régulièrement entre 60 et 80 km/h jusqu’en fin de semaine.

LCI du 13 août 2019 

CARTE - Sécheresse et restrictions d'eau : quels sont les départements en état d'alerte ou de crise ?

SÉCHERESSE - Des mesures de restrictions d'eau sont mises en place dans 83 départements, qui comportent au moins une zone en alerte. Parmi eux, certains sont en partie en état de crise et seuls les usages prioritaires y sont autorisés. Découvrez la carte des zones concernées. 

Si la canicule est passée, la sécheresse perdure. Et s'étend. Des mesures de restrictions d'eau sont actuellement mises en place dans 83 départements, selon le site gouvernemental Propluvia, ce mardi 13 août. Parmi eux, plusieurs comportent des zones en état de crise, où des mesures plus drastiques ont été instaurées. 183 arrêtés sont en cours.  

La carte des zones concernées est consultable sur Propluvia.

carte sécheresse 13

Quelles sont les mesures prises ? 

Les zones en jaune sont en "alerte" et implique une réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50%, ou une interdiction jusqu'à 3 jours par semaine, ainsi que des mesures d'interdiction de manœuvre de vanne, d'activité nautique, et d'interdiction à certaines heures d'arroser les jardins, les espaces verts, ou encore de laver sa voiture. 

Les zones en orange sont en "alerte renforcée" : la réduction des prélèvements à des fins agricoles y est supérieure ou égale à 50%, ou interdite au moins 3,5 jours par semaine, tandis que les limitations des prélèvements pour l'arrosage des jardins, les espaces verts, ou le lavage des voitures sont plus fortes, voire totale.  

Dans les zones en rouge, en état de "crise", tous les prélèvements non prioritaires, y compris à des fins agricoles, sont arrêtés, et seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité), décrit Propluvia. 

D'où vient cette sécheresse ? 

D'où provient cette sécheresse ? Celle-ci, explique le site, "survient lorsque la quantité de pluie est nettement inférieure aux normales saisonnières et cela, sur une assez longue période". Quand ce manque de précipitations intervient en hiver ou au printemps, "il empêche le bon remplissage des nappes phréatiques", ce qui est le cas cette année. En raison de "précipitations faibles et parfois tardives durant l’automne et l’hiver", 60% des nappes phréatiques avaient en effet un niveau modérément bas début juin, a expliqué le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM). 

Les températures élevées accentuent enfin la sécheresse en provoquant "un assèchement des sols et l’évaporation plus importante de l’eau disponible", poursuit Propluvia. En fonction de la situation au niveau local, ce sont les préfets qui décident de mettre en place les différents niveaux d'alertes ou de crise. 

Posté par j_f_seguy à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dépôts sauvages d'ordures

Sud-Ouest du 13 août 2019 

«Durcir les sanctions» 

ÉLUS Présent aux obsèques du maire de Signes, celui de Biganos, Bruno Lafon, déplore l’incivisme et la difficulté à lutter contre les dépôts sauvages

durcir les sanctions

"C’est un peu par hasard que le maire (sans étiquette) de Biganos et président de la Coban (communauté d’agglomération du nord Bassin), Bruno Lafon, s’est retrouvé chez un de ses amis, le maire de Saint-Cyr-sur-Mer, au moment des obsèques du maire de Signes, vendredi. Rappelons que ce dernier a trouvé la mort lundi 5août dernier, après avoir été écrasé par un artisan que l’élu avait surpris en flagrant délit de dépôt sauvage d’ordures. Ce n’est cependant pas par hasard qu’il s’est rendu à ses obsèques, mais bien «par solidarité»."...

..."Pour les dépôts sauvages d’ordures, le Bassin est très concerné ? 

Oui, particulièrement. On a des problèmes avec nos forêts dites ouvertes. La circulation y est réglementée par des panneaux, mais peu en tiennent compte. En 2018, on a sorti 120 tonnes de déchets. Tous les lundis matins, on envoie les employés municipaux enlever des ordures ici et là, et cela a un coût. Les responsables sont parfois des particuliers, mais le plus souvent des artisans qui ont fait les travaux et la plupart du temps ils ne sont pas du Bassin. Ce sont surtout des démolitions de chantiers, des gravats. C’est tout simplement moins cher d’aller en forêt que dans une déchetterie pour professionnels.

durcir les sanctions 2

Vous arrivez à en arrêter ? 

Oui, mais c’est rare. Des plaintes sont déposées dès qu’on le peut. On essaye dans certains cas de remonter la piste avec ce qui est trouvé sur place ou des témoignages. Le problème est justement le sentiment d’impunité. La mort du maire de Signes doit au moins servir à cela. On doit durcir les sanctions, qu’elles soient radicales, dissuasives et appliquées. Que ceux qui polluent aient vraiment peur de le faire."

2019_08_13_SO_Durcir_les_sanctions

Posté par j_f_seguy à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Soutien à la prévention et à la lutte contre les noyades

Sud-Ouest du 13 août 2019

2019 08 13 SO La Ministre des Sports à la rencontre des sauveteurs

2019 08 13 SO La ministre des sports en visite à Lacanau

Sud-Ouest du 13 août 2019 

La ministre des Sports rencontre les sauveteurs 

LACANAU PRO Roxana Maracineanu était à Lacanau hier. Elle a réaffirmé sa volonté de réduire le nombre de noyades et échangé avec les jeunes surfeurs de l’événement sportif

la ministre des sports

"La ministre des Sports s’est rendue hier sur la plage centrale de Lacanau. Accompagnée du maire de la ville, Laurent Peyrondet, du député Benoît Simian et d’autres élus, Roxana Maracineanu a réaffirmé son soutien à la prévention et à la lutte contre les noyades. 

Rappeler le rôle des sauveteurs 

Il est 11 h 15 lorsque la voiture noire dépose la ministre face au carrousel du front de mer. Le comité d’accueil est chargé, les élus sont au rendez-vous pour ce déplacement inédit. Poignées de mains et accolades achevées, la pluie menace de tomber, il est temps pour la championne de natation de se rendre au poste de secours. Là, elle échange avec les sauveteurs. «Ici, il y a de l’entraide entre les surfeurs et les sauveteurs, assure l’un des CRS, sur le balcon de la cabine. Le matin, lorsque nous ne sommes pas là, ils aident les baigneurs.» Les effectifs de sauveteurs sont malheureusement de plus en plus réduits. 

«Il faut qu’on se questionne sur la sensibilisation des jeunes à ces métiers, on a besoin de ces vocations aujourd’hui», déclare la ministre. Car Roxana Maracineanu en a fait une priorité, elle souhaite réduire considérablement le nombre de noyades. C’est d’ailleurs l’objet de son plan «Aisance aquatique» lancé en avril dernier, pour permettre aux enfants à apprendre à nager dès la maternelle."... 

2019_08_13_SO_La_ministre_des_Sports_rencontre_les_sauveteurs

Posté par j_f_seguy à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Recrudescence des noyades

LCI du 12 août 2019 

Hausse du nombre de noyades : des chiffres inquiétants

Hausse du nombre de noyades : des chiffres inquiétants

Population : ACCIDENTS - 40 décès la dernière semaine du mois de juin, plus de 60 au mois de juillet... Les chiffres des noyades en France sont toujours aussi hauts et inquiétants. Alors qu'elle en a fait une priorité, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, se déplace en Gironde à la rencontre d'acteurs mobilisés pour assurer la sécurité des baigneurs.

https://www.lci.fr

Les fortes chaleurs sont souvent accompagnées d’une recrudescence des noyades. Ainsi, lors du premier épisode caniculaire fin juin, plus de 40 personnes sont décédées dans l’eau. Pour le seul mois de juillet, plus de 60 décès ont été enregistrés (+30%). Il s’agit de la première cause de décès accidentels chez les moins de 25 ans.   

Les piscines privées sont les endroits les plus à risque pour les enfants. Les noyades y ont augmenté de 132% en trois ans. Les noyades accidentelles à la plage ont elles bondi de 96%.  

Quelles réponses politiques ?  

Ce lundi, de nouveaux chiffres doivent être communiqués par le gouvernement. La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, est en déplacement à Lacanau (Gironde) à la rencontre d'acteurs mobilisés pendant la période estivale pour assurer la sécurité des baigneurs et prévenir les dangers liés à la noyade.   

Le mois dernier, elle avait annoncé le déblocage d’une enveloppe de 15 millions d’euros pour entretenir le parc de bassins dédiés à l’apprentissage de la nage, et envisageait la création de "classes bleues dès la maternelle pour apprendre "l’aisance aquatique" aux plus jeunes.  

À noter qu'entre le 1er juin et le 26 juillet 2018, 1139 noyades avaient été comptabilisées en France, suivies de 251 décès. 

Posté par j_f_seguy à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]