Gironde Vigilante

20 septembre 2018

Une forêt épargnée pour l'instant

Sud-Ouest du 20 septembre 2018 

Vidéo. Feux de forêt : l’exception landaise

vidéo feu de forêt l'exception landaise

Les jeunes pins pompent moins d’eau laissant les nappes phréatiques à leur niveau le plus haut. ARCHIVES PHILIPPE SALVAT 

2018 est l’année la plus faible en termes de feux de forêt depuis quarante ans. Comment expliquer que, depuis 1990, le plus grand massif forestier d’Europe occidentale ne soit plus la proie de flammes dévastatrices ? 

« Actuellement nous sommes en vigilance mais sans restriction », relevait hier matin, Thierry Caule, expert prévision feux de forêt au Service départemental d’incendie et de secours des Landes (Sdis). Les yeux rivés sur les prévisions depuis le début de la semaine, il attend la pluie. « On a eu quelques passages ponctuels dans la semaine mais rien de très conséquent depuis. Et pour tout vous dire, on espère la pluie. » 

Si traditionnellement la période d’alerte des feux de forêts s’arrête vers la mi-septembre, les experts sont toujours sur le qui-vive. « En 2018, nous avons l’année la plus basse en termes de feux de forêts, depuis 1990 », annonce Benoît Bodennec, directeur de la Défense des forêts contre les incendies (DFCI). Bien évidemment, il ne faut pas faire du petit bois avant d’avoir abattu le tronc et les spécialistes doivent attendre le 31 décembre pour arrêter les compteurs.

Le plus gros feu : huit hectares 

L’incendie de forêt le plus important en 2018 a brûlé près de huit hectares à Geloux . « Depuis le début de l’année, nous comptabilisons 50 départs de feux et un peu plus de 20 hectares de surface brûlée », précise Thierry Caule."...

Mais 2018 est aussi une année catastrophique pour d’autres forêts, plus ou moins voisines, comme en Californie, environ 115 000 hectares, au Portugal, 21 000 hectares, ou en Suède, 20 000 hectares. Pourquoi les Landes sont-elles épargnées ?

Une partie de la réponse se trouve dans l’essence même de la forêt landaise, à savoir un massif entretenu et surveillé, car cultivé, avec une vraie valeur économique (lire l’encadré ci-dessous). L’autre partie de la réponse vient bien évidemment d’une météo particulièrement clémente en début d’année. « Il a eu énormément de pluie à la fin du printemps3;;;

..."« On a constaté 20 à 40 % d’humidité en plus dans la végétation au mois d’août. » Il a fait chaud mais les plantes étaient tellement gorgées d’eau que le feu n’a pas pu prendre massivement."...

..."« Nous avons eu jusqu’à 70 % d’humidité alors qu’il faisait 35 degrés. Tout l’été, on a été baigné dans une ambiance quasi tropicale. » L’automne, qui commence dimanche, est attendu de pied ferme.

Météo propice, mais pas que

..."Les nouveaux pins plantés ont aujourd’hui cinq ou six ans. Ils sont plus jeunes et pompent moins d’eau dans le sol. Les nappes phréatiques sont donc moins sollicitées. Avec les pluies du début d’année, elles sont gorgées d’eau près de la surface du sol, favorisant, un peu plus encore, l’hydratation des végétaux qui restent verts. »"...

Attention le feu couve

..."« On sait très bien que les arbres demandent davantage d’eau pour se développer entre 10 et 15 ans. Dans les années à venir, il va donc falloir rester sur nos gardes », les nappes phréatiques vont être bien plus sollicitées."...

Les atouts d’une forêt cultivée

La force majeure de la forêt landaise est sa valeur économique"...

2018_09_20_SO_Vidéo_Feux_de_forêt_l'exception_landaise

 

Posté par j_f_seguy à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Incendie au Canada

Sud-Ouest du 20 septembre 2018 

Vidéo. Des pompiers canadiens face à une tornade de feu

vidéo des pompiers canadiens

La tornade a "aspiré" la lance à incendie des pompiers CAPTURE D'ÉCRAN YOUTUBE 

Des pompiers de l’Ouest canadien ont dû faire face à une tornade de feu qui a aspiré leur lance. Un phénomène rare qu’ils sont parvenus à filmer en intervention. 

Des pompiers combattant un feu de forêt géant dans l’Ouest canadien se sont retrouvés dans un bras de fer inattendu pour le contrôle de leur lance d’incendie, aspirée par une tornade de feu, un phénomène rare qu’ils ont filmé. 

La scène terrifiante a été immortalisée dans une vidéo publiée ces derniers jours sur Instagram par un membre de l’équipe des pompiers ayant combattu le brasier près de Vanderhoof, dans le centre de la Colombie-Britannique. On y voit trois de ses confrères tentant de retenir une extrémité de la lance, pendant que l’autre est emportée dans les airs par le tourbillon de fumée et de cendres.

cliquez ici pour regarder la vidéo

 "Je n’ai jamais rien vu de pareil" 

"Une tornade de feu a détruit nos lignes de défense" contre l’incendie, raconte Mary Schidlowsky sous la vidéo. "Elle a projeté des bûches enflammées sur nous pendant 45 minutes et aspiré notre lance à plus de 30 mètres dans les airs avant de la dévorer. Je n’ai jamais rien vu de pareil". Au plus fort de la tornade, la colonne de feu s’élevait selon elle à plus de 60 mètres. 

Alimentés par un temps chaud et sec, plus de 2 000 incendies ont détruit 13 000 km² de forêt en Colombie-Britannique cet été, une superficie record pour une deuxième année consécutive. Trois cent trente-trois incendies font toujours rage dans cette province, dont dix brûlent depuis début juin, selon le service de lutte contre les incendies de la Colombie-Britannique. 

La fumée provoquée par ces incendies a recouvert pendant une bonne partie de l’été des villes comme Vancouver, sur la côte du Pacifique, ou Winnipeg, dans la région des Prairies, à environ 2 000 km à l’est, déclenchant des alertes à la qualité de l’air.

Posté par j_f_seguy à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Attaque de frelons asiatiques

Sud-Ouest du 20 septembre 2018

2018 09 20 SO Attaque de frelons asiatiques

Posté par j_f_seguy à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Risque incendie et parc éolien

Sud-Ouest du 20 septembre 2018

2018 09 20 SO Projet de parc éolien et feu de forêt

Posté par j_f_seguy à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ponction de l'Etat sur le budget des agences de l'eau

Sud-Ouest du 20 septembre 2018 

Eau : « Il y a urgence à agir » 

1,6 milliard d’euros seront consacrés à l’eau en Adour Garonne entre 2019 et 2024. Président du Comité de bassin, Martin Malvy explique

eau il y a urgence

Président du Comité de bassin Adour-Garonne, Martin Malvy a réuni hier à l’hôtel de région de Bordeaux le «parlement de l’eau», soit 135 membres qui représentent les différentes catégories d’usagers. Ils ont avalisé le budget consacré à la politique de l’eau dans la grande région sur la période 2019-2024. Ce onzième programme d’interventions de l’Agence de l’eau Adour-Garonne sera financé à hauteur d’1,6 milliard d’euros sur six ans. Ancien président(PS) de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy détaille les enjeux. 

« Sud Ouest » Depuis un an, les agences de l’eau dénoncent les ponctions opérées par l’État sur leur budget. Comment Adour-Garonne s’en sort-elle ?

Martin Malvy À compter de 2019, le gouvernement plafonnera les ressources financières des agences de l’eau – les redevances perçues sur les factures d’eau – à 2,1milliards d’euros par an. Ce plafond était fixé à 2,3 milliards auparavant. Toutes les agences de l’eau en subissent le contrecoup."...

Dans les décennies à venir, on prévoit une forte baisse de la ressource en eau, au moins en période estivale. Comment s’y préparer ? 

L’Agence a travaillé pendant plus de deux ans avec le Comité de bassin sur un plan d’adaptation au changement climatiqueIl a été adopté à l’unanimité, moins deux voix. Ne pas agir maintenant, c’est accepter d’aller vers le pire à brève échéance – 2050 – sur nos territoires. 

Qu’entendez-vous par «le pire»? 

Le déficit par rapport aux besoins en eau sur Adour-Garonne s’élève à 250 millions de m3 par an."...

..."L’agglomération bordelaise n’a pas beaucoup de marge non plus dans un contexte de canicule et de sécheresse. En 2050, le déficit pourrait être d’une toute autre ampleur: 1,25 milliard de m3 par an. C’est la moitié de la consommation d’eau actuelle sur le territoire d’Adour Garonne."...

2018_09_20_SO_Eau_il_y_a_urgence_à_agir

Posté par j_f_seguy à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Incendie d'habitation

Sud-Ouest du 19 septembre 2018

2018 09 19 SO Castets-castillon maison détruite par un incendie

Posté par j_f_seguy à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Début de noyade

Sud-Ouest du 19 septembre 2018

2018 09 19 SO Lège Un baigneur emporté

Posté par j_f_seguy à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nouveau scanner plus performant, plus rapide et moins irradiant

Sud-Ouest du 19 septembre 2018 

Libourne : Un nouveau scanner moins irradiant à l’hôpital

un nouveau scanner

Imad Mostafa et Grégory Mathon, médecins radiologues, et Brigitte Viaud-Rivallin, chef du service d’imagerie médicale. L. D. 

"L’établissement a également repensé l’ergonomie de la salle. Objectif : limiter certains actes intrusifs grâce à l’imagerie médicale. 

En 2017, 20 800 scanners ont été réalisés à l’hôpital de Libourne. D’où l’importance de renouveler régulièrement le matériel du service d’imagerie médicale. Tous les sept à huit ans pour un scanner. Une nouvelle machine est ainsi venue en remplacer une autre début avril 2018. Présentée officiellement hier, cette dernière se veut plus performante, plus rapide et moins irradiante. « Quasiment 50 % d’exposition en moins par rapport à la précédente dont l’irradiation était déjà basse », indique Grégory Mathon, l’un des médecins radiologue venu renforcer l’équipe depuis février. Coût de cet investissement haut de gamme : un petit peu plus d’un million, entièrement supporté par l’établissement hospitalier."...

2018_09_19_SO_Libourne_un_nouveau_scanner_moins_irradiant_à_l'hôpital

Posté par j_f_seguy à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'équipe de médecins de la clinique d'Arcachon s'étoffe

Sud-Ouest du 19 septembre 2018 

Clinique : de nouveaux médecins

clinique de nouveaux médecins

Le pôle de santé accueille trois nouveaux médecins. ARCH S. N. L. T. 

"Un ORL, un gastro-entérologue et un chirurgien orthopédique sont arrivés récemment. 

L’équipe de médecins de la clinique d’Arcachon s’est étoffée ces derniers mois. Trois nouveaux spécialistes consultent et/ou opèrent au sein de l’établissement."...

2018_09_19_SO_Clinique_de_nouveaux_médecins

Posté par j_f_seguy à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

54 mesures

Dans l'article ci-dessous vous pourrez retrouver des éléments de notre courrier à Madame Agnès Buzyn, Ministre de la Santé

Sud-Ouest du 19 septembre 2018 

Cure de jouvence de notre vieux modèle de santé 

SANTÉ Emmanuel Macron a présenté hier les 54 mesures vouées à bouleverser le mode de vie des Français

emmanuel macron plan santé

Emmanuel Macron annonce son plan de réforme du système de santé français le 18 septembre 2018 à l'Élysée. ETIENNE LAURENT AFP

Le discours du président s’appuie sur le constat d’un système de santé en bout de course, «il a été conçu pour une société différente, où on ne vivait pas si vieux, où l’on ne soignait que des maladies aiguës ». Évidemment, il a décliné l’incontournable «on peut être fier de notre système de santé», avant d’embrayer sur «les incohérences, les injonctions contradictoires, la souffrance des soignants, la difficulté d’obtenir un rendez-vous chez un spécialiste, les disparités de qualité de soin à la campagne ou à la ville, la tension aux urgences, les actes inutiles, la rentabilité hospitalière…» Puis il a fini par dire qu’on était « mûrs » pour changer. «Une transformation en profondeur.» Avec la suppression du numerus clausus (lire encadré). 

Cette réforme de santé s’appuie sur trois orientations – la formation des médecins, la coordination et la qualité des soins – dont découleront plus de 50 mesures, avec un investissement de 400 millions d’euros supplémentaires en 2019, et un projet de loi à l’agenda. 

1- 4 000 assistants médicaux

..."Ils déchargeront les médecins pour les actes simples, sans diagnostic."...

2 - Déserts médicaux, de la campagne à la ville

Aujourd’hui, force est de constater qu’on est mieux soigné en ville qu’à la campagne."...

..."Les vieux médecins de famille quittent la table les uns après les autres en milieu rural. Les jeunes rechignent à s’y installer. 400 médecins salariés pourraient être envoyés dans les lieux désertés. Le bât blesse. « Je sais, tout le monde se questionne, va-t-on ou non les contraindre ? soulève Emmanuel Macron. La contrainte venant d’en haut, je n’y crois pas. Dans un premier temps, on ne va pas contraindre : on développe des structures, on accompagne, on finance ces postes sur un mode innovant dès 2019, avec des salaires attractifs. Ils seraient rattachés à des structures de type maison de santé. Jamais seuls.» Dans un second temps, si le poisson ne mord pas, faudra-t-il contraindre ?"...

3 - Le dossier médical partagé

La réforme souhaite construire un système de santé autour du patient, à travers un parcours coordonné, car selon Emmanuel Macron: «Ce n’est pas le manque d’argent qui nous a manqué, mais le manque d’organisation.» D’ici trois années, sera déployé le dossier médical partagé (DMP)."...

4 - Décoincer les urgences

Un passage sur cinq aux urgences hospitalières en France relève d’une consultation de médecine. Basique. «Aujourd’hui, on se rend aux urgences par habitude, parce qu’on ne trouve plus de médecin passé une certaine heure, parce que c’est gratuit.»"...

5 - Hôpital, qualité des soins

..."«Les CHU doivent se recentrer sur leur force, l’excellence, a souligné le président. Il faut en finir avec la tarification centrée sur la quantité, la T2A (1). Ce sera long. Un patient pourra être opéré dans le cadre d’une chirurgie pointue dans un CHU, et suivi dans un hôpital de proximité."...

2018_09_19_SO_Cure_de_jouvence_de_notre_vieux_système_de_santé

2018 09 19 SO Réaction au discours du Président sur la santé

Sud-Ouest du 19 septembre 2018  

« Créer des conditions correctes » 

DÉCRYPTAGE Bernard Plédran, délégué régional du syndicat MG France et médecin généraliste à Bordeaux, analyse les principales mesures

créer des conditions correctes

..."Des médecins salariés dans les déserts médicaux. 

«Pourquoi les médecins ne s’installent pas dans ces secteurs? C’est parce que les conditions d’exercice ne sont pas bonnes. Si on met les assistants médicaux dont on a parlé, si on crée des conditions de travail qui sont correctes, la situation devrait s’améliorer. Le soir, après avoir vu 20 à 25 patients en une journée, parfois avec des pathologies très lourdes, chroniques, je suis épuisé. C’est un travail complexe. Ce qui compte, ce sont les conditions d’exercice.»"...

2018 09 19 SO Plan santé les mesures annoncées

2018_09_19_SO_Créer_des_conditions_correctes

 

Posté par j_f_seguy à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]