Sud-Ouest du 12 décembre 2019 

Sainte-Foy-la-Grande : Le nouveau centre de secours à l’étude

le nouveau centre de secours à l'étudeElus et sapeurs honorés. PHOTO JEAN-CLAUDE FAURE 

En présence des conseillères départementales Christelle Guionie (Gironde) et Christel Defoulny (Dordogne), de la conseillère régionale Sandrine Chadourne et du maire foyen Christophe Chalard, du commandant Michel Oxibar adjoint au chef du Groupement nord et du commandant Frédéric Pinaud, de l’union départementale 33, le commandant et chef de centre Jean-Marc Bestoumesque a ouvert cette cérémonie de Sainte-Barbe. « Le centre de Sainte-Foy, est en pleine mutation, augmentation des interventions, multiplication des secours à personnes, des relevages de victimes, d’ouvertures de porte à domicile, et de déclenchement de téléalarme, a expliqué Jean-Marc Bertoumesque. Il ne sera plus le même dans les années à venir, à nous, responsables du SDIS, encadrement du centre, élus de réfléchir, de penser, de modeler notre avenir, ceci pour vous apporter la qualité des secours que vous êtes en droit d’attendre ». 

En 2019, on est à 11 % d’augmentation, avec 1 400 interventions, (un mois d’avance sur 2018), 150 sorties en plus. « Nous allons approcher les 1 500 interventions, et cela avec seulement 56 pompiers volontaires ». Christophe Chalard évoquait le futur centre de secours : » Le dossier avance, les communes de premier départ ou presque ont aujourd’hui délibéré favorablement à leur participation au financement d’un centre de secours vous permettant d’exercer votre mission dans les meilleures conditions ». La CdC du Pays foyen a prévu de participer pour 450 00 euros. Christelle Guionie a rappelé que pour 2019 le SDIS 33 se dirigeait vers les 130 000 sorties soit une croissance de 8 %. » Sans l’engagement de plus de 2200 volontaires, le SDIS 33 ne pourrait plus faire face aux exigences des temps actuels. Nous devons à nos habitants l’égalité d’accès à la sécurité sanitaire et matérielle quel que soit le territoire où il vit, quels que soient leurs revenus, quelles que soient leurs contraintes techniques » a souligné la conseillère départementale. Pour Sandrine Chadourne, « cette protection et cette assistance que vous prodiguez à notre population dans toutes les conditions parfois face à la violence souvent même au péril de vos vies sont animées par un seul engagement total et désintéressé. 

Bilan 2019

Les interventions pour 2019 : 1 500 interventions (pour 1 365 en 2018), et cela avec seulement 56 pompiers volontaires. 

Des journées dix interventions qui se déclinent de la façon suivante : 1 078 interventions secours à personnes soit 78.9 %, 94 accidents de la circulation soit 6.8 %, 107 interventions incendies soit 6.5 %, 86 opérations diverses soit 6.3 %. Les agents du centre ont effectué en 2018 un total de 86 829 heures d’astreinte, avec 10 012 heures d’interventions. Pour les heures d’astreinte, la moyenne annuelle par agent est de 1 507 heures environ. 

Les agents du centre ont effectué 174 jours de formation, et réalisé 92 % de FMA départementale et 92 % de FMA territorial.