Sud-Ouest du 25 juin 2019 

Gaillan investit dans la prévention des incendies 

FEUX DE FORÊT Avec l’aide de l’État et l’Europe, l’association de défense des forêts contre les incendies a pu réaliser une piste forestière. Ces associations sont le premier rempart contre le feu

gaillan investit

Le syndicat de Défense des forêts contre les incendies (DFCI) de Gaillan-en-Médoc s’est réuni en assemblée générale annuelle, mercredi dernier, sous la présidence de Bernard Amouroux. À cette réunion avaient pris place également Jean-Brice Henry, maire de la commune, et ses adjoints, ainsi que le capitaine Sébastien Vignessoulles, chef du centre de Lesparre-Médoc du Service départemental d’incendies et de secours (Sdis). Seulement 44 propriétaires adhérents, malheureusement, ne représentant que 301voix, étaient présents ou représentés. 

L’Europe et l’État financeurs 

L’année 2019 a vu une réalisation importante représentant un montant total de 33 577,50 € subventionné en partie par l’État et l’Europe, ne laissant à la charge de la DFCI que 9 855,29 €, partagés avec l’Association syndicale autorisée (ASA) et la municipalité gaillanaise. Il s’agit de la piste n°13 (chemin de Constantin) qui a été réceptionnée, le 13 mars après une remise en état complète sur une longueur linéaire de 845 mètres. 

Cette piste desservant des habitations a une largeur de 4 mètres puis de 3 mètres sur le reste de son tracé. Des travaux supplémentaires ont été réalisés, comportant le curage d’un fossé (272,25€) et la création d’un pont (841,28 €) entièrement financés par l’ASA. 

D’autres travaux sont en cours de réalisation. Ils comprennent l’entretien des pistes réalisé par l’entreprise Courrian. Il s’agit de la piste n°1 sur 2,5 km avec pose de 80 mètres cubes de grave minière, passage de la niveleuse et du rouleau ; la piste n° 7 sur 2,2 km, avec pose, là encore, de 80mètres cubes de grave minière, passage de la niveleuse et du rouleau, plus la fourniture et mise en place de buses sur 50 mètres de fossé; la piste n° 9 sur 1,8 km avec pose de 70 mètres cubes de grave minière ; les pistes n°12, 13 et 14 avec de 20 mètres cubes de béton concassé et 60 mètres cubes d’alios. 

Un forage en cas d’incendie 

Il est prévu la création du forage au lieu-dit Merlaqueyte qui est une zone de carence. Un appel d’offres a été lancé, mais un seul prestataire éloigné y a répondu. Cela engendre des frais de transport, donc une augmentation de la facture pour l’ASA, d’un montant de 2 177,25€. L’ASA de Vendays qui avait été sollicitée pour participer, n’a pu répondre favorablement, ayant elle-même un projet. 

L’interdiction des incinérations 

Les prévisions 2019-2020 avec aide de la Fédération concernent essentiellement le remplacement de tous les panneaux de signalisation des pistes. Une commande effectuée par la Fédération Aquitaine peut permettre l’obtention d’une subvention à hauteur de 80 %. Le montage du dossier est déjà en cours. 

Le capitaine Sébastien Vignessoulles a insisté sur l’interdiction des incinérations chez les particuliers. Il rappela leur vigilance de tous les jours, même si le printemps pluvieux a permis d’avoir des sols plus humides et de bons niveaux dans les points d’eau. Un été très sec peut en effet changer très vite la donne. 

Des Canadairs sont mis en place et effectuent régulièrement des exercices. Jean-Brice Henry a précisé qu’il ne signe et ne signera aucune demande de particuliers pour des incinérations. 

Il a informé l’assistance que les déchets verts sont de plus en plus importants et a évoqué une solution de broyeur professionnel qui fait ses preuves dans d’autres régions.

gaillan investit