BFMTV du 25 juin 2019 

Canicule dans les services d'urgence: "Davantage de patients et toujours pas assez de personnel"

Avec la canicule, les services des urgences vont être très sollicités cette semaine. La ministre de la Santé Agnès Buzyn assure que tout est prêt, mais sur le terrain, c'est un peu différent. RMC s'est rendue dans le service des urgences de l'hôpital d'Orsay, en grève depuis déjà un mois. 

Dans les couloirs des urgences de l'hôpital d'Orsay, il fait déjà chaud. Les locaux ne sont pas climatisés. Sophie et ses collègues infirmières, ont donc fait des provisions: "Nous avons une réserve de brumisateurs. On en a une dizaine et d'autres sont en commande". 

Brumisateurs, ventilateurs dans les chambres des patients. Mais là encore, le compte n'y est pas tout à fait: "On attend encore des ventilateurs qui ne sont pas encore livrés mais qui le seront dans la semaine". 

Un système de débrouille. Et un personnel qui forcément appréhende: "C'est d'autant plus difficile dans ces moments de pics de chaleur parce qu'il y a plus de personnes et pas assez de personnel. Ca a un impact sur tout le monde". 

"On va avoir des gens sur des brancards pendant plusieurs heures" 

Impact sur les soignants et sur leurs conditions de travail. Mais aussi et surtout sur les patients. Nelly, infirmière en grève, sait très bien à quoi s'attendre les jours qui viennent: "Ca veut dire des gens sur des brancards pendant plusieurs heures au lieu d'être dans des lits confortablement installés parce qu'il n'y aura plus de place dans les chambres". 

Et si l'afflux de patients était trop grand, l'équipe soignante ne pourra pas tout faire: "On n'a pas assez de personnel, du coup, on ne peut pas aller voir chaque personne et leur donner un verre d'eau toutes les heures, ce n'est pas possible". 

Nelly soupire. Elle sait que cette semaine sera longue. "Mais on a l'habitude", confie-t-elle. "Le manque de moyens à l'hôpital, cela fait des années qu'on fait avec". Cela fait d'ailleurs un mois que le service est "en grève" pour protester contre le manque de moyens, une grève symbolique, puisque le personnel soignant continue de venir travailler.

Canicule Info Service: 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, du lundi au samedi de 9h à 19h)