Sud-Ouest du 23 avril 2018

2018 04 23 SO 190 sauveteurs

Une épreuve de force pour les aspirants sauveteurs 

LACANAU Samedi, 265 jeunes ont participé à une très physique sélection pour surveiller les plages cet été. 190 seront retenus

Une épreuve de force pour les aspirants sauveteurs

"T’es arrivé combien? », demande un jeune homme, le souffle court, à son ami. « Attends, je crois que je vais vomir ! », répond l’intéressé accroupi au sommet de la dune. Derrière eux, une jeune fille en larmes ne parvient pas à récupérer son souffle, tandis que d’autres vont se rafraîchir à l’aide d’un tuyau d’arrosage au poste de secours, exténués. Samedi, sur la plage nord de Lacanau, les vacanciers ont pu assister à un drôle de spectacle : 265 jeunes de 18 à 35 ans, tous aspirants nageurs-sauveteurs, se sont soumis à une épreuve de force en affrontant les vagues et le large. 

Comme chaque année, le Syndicat à vocation unique (Sivu), créé pour la surveillance des plages et des lacs girondins, organise la sélection des nageurs-sauveteurs qui surveilleront les plages du département cet été. Vingt-neuf encadrants civils et cinq CRS étaient présents pour évaluer les candidats et sélectionner les 190 sauveteurs que réclament cette année les communes membres du Sivu"...

..."Dès le 1er mai, la surveillance des plages va commencer à Lacanau et à Montalivet. D’abord active les week-ends et jours fériés, elle deviendra permanente dès les premières périodes de forte affluence, comme la semaine du 8 mai et du jeudi de l’Ascension. 

Bien que les plages soient déjà investies comme en pleine saison estivale, Hervé Cazenave rappelle que la baignade se fait actuellement aux risques et périls de chacun. «Il n’y a pas d’interdiction, mais tout le monde doit prendre ses responsabilités. Il s’agit d’éléments naturels dangereux, on ne devrait pas se baigner sans en connaître les risques.»"

2018_04_23_SO_Une_épreuve_de_force_pour_les_aspirants_sauveteurs