ABSOLUMENT CATASTROPHIQUE ET DANGEREUX

autant pour la population que pour les sapeurs-pompiers.

Afin de réduire les dépenses, la sécurité des biens et des personnes est mise en danger.

En Gironde, département pilote, nous avons déjà été confronté au même problème. Nous avons vu dans nos communes rurales la réduction voire la suppression des effectifs des sapeurs-pompiers professionnels au profit des grandes agglomérations ainsi que la fermeture de plusieurs casernes. Résultat : une forte augmentation des délais d'intervention contrairement à ce qu'affirme le SDIS de la Gironde à savoir un délai moyen d'intervention de 11 minutes basé sur l'ensemble du département. Si en zone urbaine c'est le cas, dans nos communes rurales, nous constatons des délais d'intervention de 30 minutes et plus, en particulier les nuits, les week-ends et les jours fériés, car nos casernes rurales sont vides durant ces périodes et les sapeurs-pompiers volontaires d'astreinte à leur domicile. Que reste-t-il alors d'une habitation en proie aux flammes et quels sont les effets sur une personne victime d'un infarctus ou d'un AVC ?

C'est pourquoi l'association Gironde Vigilante a été créée pour défendre la population girondine et surtout faire cesser l'hémorragie des fermetures de caserne. Nous engageons les autres départements à faire de même et restons à leur disposition pour tout renseignement ou aide afin de défendre au mieux les intérêts des usagers de leur région.

BFMTV du 13 février 2016 

Drôme : Des pompiers de toute la France manifestent contre les suppressions de postes

"Lorsqu'on est uniquement dans une gestion comptable d'un établissement public, comme le sont les services d'incendie, on va à terme diminuer le niveau de sécurité pour tous les administrés", déplore Alain Laratta, secrétaire général d'Avenir Secours.

Crainte d'une baisse du nombre de volontaires 

"Le SDIS veut déstructurer l'engagement citoyen au motif d'économies de bout de chandelle. Les volontaires sont en effet une richesse œuvrant pour la proximité au cœur des territoires", estime le colonel Eric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France. Selon lui, les volontaires représentent 80% des effectifs des sapeurs-pompiers en France et réalisent à eux seuls 67% des interventions et le dispositif de secours "repose sur la complémentarité entre sapeurs-pompiers professionnels et volontaires". 

"Les conséquences, ça sera des délais qui seront augmentés, prévient Guillaume Anglada, du Syndicat autonome des sapeurs-pompiers de la Drôme. Quand on aura des départs incendie, ce qui est un risque courant, on laissera les casernes vides. Les collègues volontaires viendront renforcer les centres mais n'auront plus personne dans les casernes pour préparer les interventions suivantes.

2016_02_13_BFMTV_Drôme_Des_pompiers_de_toute_la_France_manifestent_contre_les_suppressions_de_postes 

France3 Rhône-Alpes du 13 février 2016 

Valence : les pompiers manifestent contre la fermeture des casernes 

Plusieurs centaines de pompiers venus de toute la France ont manifesté samedi matin contre les fermetures de casernes prévues dans de nombreux départements. C'est aussi le cas de la Drôme qui prévoit de fermer le quart de ses casernes

Valence les pompiers manifestent Photo S. Cozzolino

Plus d'un millier de pompiers professionnels et volontaires de toute la France ont manifesté samedi à Valence contre la fermeture annoncée de 19 centres de secours dans la Drôme, "une situation unique en France".Entre 1.000 (selon la police) et 1.200 manifestants (selon les organisateurs) ont traversé dans le calme le centre historique de la ville jusqu'au siège du conseil départemental, entouré par un cordon de CRS.

"Bienvenue dans un monde sans pompiers", "sapeurs-pompiers en liquidation", "déstockage", lisait-on sur des banderoles brandies dans le cortège, au milieu des pétards et des fumigènes. "Nous sommes là pour soutenir les sapeurs-pompiers de la Drôme, confrontés à une situation unique en France", a déclaré le colonel Eric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

Valence Les pompiers manifestent 1 Photo S. Cozzolino

Le plan d'orientations stratégiques du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis), mis en place pour 2016-2020 et financé par la collectivité de la Drôme à hauteur de 23 millions d'euros, prévoit la suppression de 18 postes chez les sapeurs-pompiers professionnels et la fermeture de 19 centres de secours dans le cadre de regroupements, selon les syndicats. 

"Le SDIS veut déstructurer l'engagement citoyen au motif d'économies de bout de chandelle. Les volontaires sont en effet une richesse œuvrant pour la proximité au cœur des territoires", estime le Président de la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.Selon lui, les volontaires représentent 80% des effectifs des sapeurs-pompiers en France et réalisent à eux seuls 67% des interventions et le dispositif de secours "repose sur la complémentarité entre sapeurs-pompiers professionnels et volontaires".

Des habitants ont lancé des "bravos" au défilé. "C'est très important que les pompiers soient présents dans les villages éloignés. On a besoin de sécurité en France et les pompiers volontaires apportent les premiers gestes de secours", estimait Maryvonne, âgée de 67  ans et veuve d'un mari pompier.

A l'issue de la manifestation, le préfet de la Drôme, Eric Spitz, a reçu des représentants des pompiers, selon un communiqué. 


Drôme: les pompiers manifestent contre les fermetures de casernes  

Plusieurs centaines de pompiers venus de toute la France ont manifesté samedi matin contre les fermetures de casernes pévues dans de nombreux départements. La Drôme prévoit elle aussi de fermer le quart des casernes du département.

Les intervenants :
1) Eric Faure - Président de la Fédération des sapeurs-pompiers de France
2) Patrice Roche - Président de l'Union départementale des sapeurs-pompiers de la Drôme
Reportage : Sylvie Cozzolino - Pierre Lachaux   

Manifestation des pompiers à Valence - Reportage de S.Cozzolino et P.Lachaux pour le JT soirs (version longue)    


Valence : les pompiers manifestent contre la fermeture des casernes

Les pompiers de toute la France ont manifesté aujourd'hui à Valence pour protester contre la fermeture des casernes.Dans la Drôme,19 casernes sont concernées,soit un quart d'entre elles.

France Bleu Drôme-Ardèche du 13 février 2016

"A la veille de la Saint Valentin, le cœur des pompiers est à Valence ! "

"Les pompiers de la Drôme et du grand sud Est dans les rues à Valence - Valéry Lombardo

1 000 pompiers de toute la France sont rassemblés ce samedi à Valence dans la Drôme. Ils entendent manifester contre un projet de rationalisation des moyens de secours dans le département. Mais les professionnels comme les volontaires craignent que ce type de mesures ne fasse tache d'huile."...

2016_02_13_France_bleu_A_la_veille_de_la_Saint_Valentin_le_coeur_des_pompiers_est_à_Valence

France Bleu Drôme-Ardèche du 12 février 2016 

Fermeture de casernes de pompiers dans la Drôme : "la brutalité de ce plan est une première"

..."Pour la FNSPF, la fermeture programmée de quatorze casernes dans la Drôme risque de faire baisser le nombre de volontaires. Le président de cette fédération estime également qu'il y a un grave problème de méthode"...

2016_02_12_France_Bleu_Drôme_Ardèche_Fermeture_de_casernes_de_pompiers_dans_la_Drôme_La_brutalité_de_ce_plan_est_une_première 

A écouter absolument ci-dessous l'interview de l'invité de la rédaction : Colonel FAURE, Président de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France

La Gazette.fr du 11 février 2016

SÉCURITÉ CIVILE

Vers la fermeture d’un quart des centres d’incendie et de secours de la Drôme

Vers la fermeture d'un quart Photovoir

..."La sécurité invoquée 

Une position défendue bec et ongle au nom de la sécurité des Drômois. « Avec 316 sapeurs-pompiers professionnels et 2400 volontaires, nous sommes à la limite en terme d’effectifs, puisque nous avons déjà perdu 13 postes en 2011″, fait valoir le délégué syndical. Autant dire que la perspective de voir 18 postes de nouveau supprimés passe très mal. « Sur un gros feu sur un site chimique près de Valence, nous avons du mobiliser les hommes des quatre centres de secours principaux et d’autres casernes du département, du coup nous sommes retrouvés en limite d’effectifs pour assurer un éventuel autre événement », souligne t-il. 

Quant aux regroupements qui devraient se traduire par la fermeture de 19 centres, les sapeurs-pompiers estiment que là aussi ce qui pouvait être fait l’a été, alors que lors du débat d’orientation budgétaire du Conseil Départemental en janvier, le vice président en charge de l’administration générale expliquait que « certains regroupement prévus depuis 2006 n’ont pas été faits ». Ces regroupements inquiètent surtout dans les rangs des volontaires. « La vocation des sapeurs-pompiers volontaires vient surtout de la motivation d’agir sur leur commune. Plus nous éloignerons les centres, plus nous perdrons des vocations. Sans compter que les délais d’intervention vont mécaniquement s’allonger puisque nous devrons intervenir plus loin. Déjà que nous avons du mal à faire accepter notre mission de pompiers par certains employeurs, si nous sommes absents plus longtemps cela ne va rien arranger », se désole Jean-Marc Approyan.

Dialogue rompu 

Un message que ni les sapeurs-pompiers volontaires, ni les professionnels ne sont parvenus à faire passer auprès de leur nouveau président. « Nous avons fait des efforts. Nous avons notamment proposé de rebasculer vers 1607 heures alors que nous sommes à 1583 heures par an aujourd’hui. Cela sauvait 6 postes, nous espérions que ce geste serait compensé par un de même ampleur de la part du département, or on nous parle d’un poste », déplore Frédéric Greffe. En débat d’orientation budgétaire, le président du conseil départemental est certes resté intraitable sur les économies à réaliser, mais moins sur le calendrier des regroupements. « Nous irons en douceur », a-t-il expliqué. Pas de quoi apaiser les tensions.

2016_02_11_La_Gazette_fr_Vers_la_fermeture_d'un_quart_des_centres_d'incendie_et_de_secours_de_la_Drôme