Sud-Ouest du 17 juin 2021

2021 06 17 SO Déconfinement on va enfin respirer

Sud-Ouest du 17 juin 2021 

Jean Castex proclame la levée des mesures 

Le Premier ministre a annoncé la fin du port masque en extérieur et du couvre-feu à 23 heures

2021 06 17 déconfinementLe masque en extérieur devra toutefois être porté dans des lieux bondés, des files d’attente ou dans les tribunes de stades. COTTEREAU FABIEN / «SUD OUEST»

La semaine prochaine devrait avoir des airs de la vie d’avant après plusieurs mois de restrictions. Hier, le Premier ministre a annoncé la levée de deux mesures phares dans la lutte contre la pandémie, alors que la situation sanitaire « s’améliore plus vite que nous l’avions espéré ». 

De quoi pousser le gouvernement à mettre fin à l’obligation du port du masque en extérieur dès aujourd’hui. Une décision prise à la suite d’un avis rendu par le Haut conseil à la santé publique. La France suit ainsi l’exemple de plusieurs pays européens, comme la Belgique, tandis que d’autres, dont l’Allemagne ou l’Espagne, s’orientent vers une levée progressive du port du masque. Plusieurs scientifiques avaient par le passé évoqué le peu d’intérêt du masque en extérieur. Il reste toutefois obligatoire dans les lieux bondés, sur les marchés, dans les stades, dans les files d’attente et bien sûr, dans les lieux clos. Les préfets devaient prendre des arrêtés hier pour mettre en pratique la mesure. Mais certaines communes avaient déjà pris les devants depuis plusieurs semaines, comme à Arcachon, en Gironde. Une deuxième étape est fixée dimanche, dès 6 heures, avec la fin du couvre-feu dix jours en avance sur le calendrier prévu. Le dispositif, mis en place depuis la fin octobre, avait été décalé à 23 heures le 9 juin, pour la troisième phase du déconfinement, et devait être officiellement levé le 30. La France était d’ailleurs l’un des trois derniers pays à maintenir un couvre-feu, avec l’Italie et la Grèce. Depuis plusieurs jours, des voix s’élevaient dans le monde scientifique et politique pour lever ce dispositif. 

Au plus bas depuis cet été 

Mardi, Hélène Rossinot, médecin de santé publique, se disait « perplexe » face au couvre-feu à 23 heures. « Ça n’empêche absolument pas les gens de sortir avant et donc de se contaminer. 19 ou 21 heures étaient des horaires très contraignants pour que les soirées n’aient pas lieu. À 23 heures, elles ont lieu. Et c’est beaucoup plus difficile d’interrompre une soirée que d’empêcher son existence. » L’obligation de rentrer chez soi à 23 heures était d’ailleurs peu respectée, à voir les fêtes sauvages et les rassemblements mardi soir pour fêter la victoire de la France sur l’Allemagne à l’Euro de football. 

2021 06 17 déconfinement2

À la baisse 

En faisant ces annonces quatre jours avant le premier tour des élections départementales et régionales - qui s’annoncent difficiles pour la majorité - le Premier ministre a cherché à défendre le bien-fondé de la stratégie de sortie de crise annoncée fin avril. « Nous n’avions pas connu une circulation virale aussi basse depuis le mois d’août », a justifié Jean Castex. 3 200 cas positifs ont été recensés en moyenne sur les sept derniers jours, en deçà de l’objectif du gouvernement fixé à 5 000. Une dynamique à la baisse parmi les plus marquées en Europe avec l’Italie et l’Allemagne, contrairement au Royaume-Uni, miné par le variant Delta. 

L’amélioration de la situation sanitaire concerne l’ensemble du territoire métropolitain. D’après les données de Santé Publique France, 89 départements ont un taux d’incidence inférieur au seuil d’alerte, c’est-à-dire 50 cas pour 100 000 habitants. En Nouvelle-Aquitaine, seules les Pyrénées-Atlantiques dépassent ce niveau (57). La pression hospitalière a, elle aussi, fortement baissé ces derniers jours. Moins de 2 000 malades du Covid-19 sont hospitalisés en réanimation. 

Encore des jauges 

Si Jean Castex a assuré qu’il était normal d’ajuster les mesures de restriction, il a précisé qu’il fallait malgré tout maintenir un « haut niveau de vigilance » : « nous ne devons rien lâcher pendant les prochaines semaines. » C’est pourquoi les règles de jauges, dans les bars, les restaurants et pour les événements accueillant du public, ne sont pas modifiées. Idem pour le protocole de la Fête de la musique. Les concerts devront avoir lieu en extérieur dans le respect des gestes barrières et les concerts sauvages seront interdits. Histoire de rappeler que la France n’en a pas encore fini avec la crise sanitaire.

2021 06 17 SO Annonce de Jean Castex mercredi 16 juin 2021

2021 06 17 SO La science dubitative sur le port du masque en extérieur

2021 06 17 SO Plus du quart de la population complètement vaccinée

2021 06 17 SO Le forfait psy pour les jeunes est opérationnel

2021 06 17 SO Le maire de Moscou fait état d'une situation dramatique