Sud-Ouest du 8 mai 2019 

Adolescents : trois jours de pause pour sortir de la crise 

PSYCHIATRIE Charles-Perrens à Bordeaux ouvre une unité post-urgence pour les 11-25 ans

trois joursAvec le directeur de Charles-Perrens, Thierry Biais, les médecins du CHU et de l’hôpital psychiatrique innovent. PHOTO GUILLAUME BONNAUD

"Un hôpital qui ouvre des lits, alors que partout les annonces de fermetures font débat. Surprenant. L’hôpital psychiatrique Charles-Perrens de Bordeaux a donc ouvert une unité de post-urgence de cinq lits, toute une aile consacrée aux adolescents entre 11 et 25 ans. Ici, ils viendront déposer leur souffrance durant trois jours maximum. Une courte hospitalisation pour faire tomber la pression, rencontrer une équipe de soignants dédiée, de paramédicaux avertis, avant d’être dirigés de façon opportune vers un soin adapté. Cette initiative est le fruit d’un constat, la progression des pathologies psychiatriques des jeunes, d’une volonté, celle d’apporter une réponse cohérente non seulement dans l’urgence de la crise mais aussi dans son suivi. 

L’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine, en juillet 2018, a signifié son souhait de créer un dispositif nouveau, une hospitalisation de courte durée pour les jeunes, afin d’orienter la prise en charge d’après-crise, soit en ambulatoire, soit en hospitalisation à temps plein. L’idée étant aussi d’associer Charles-Perrens, au CHU de Bordeaux."...

2019_05_08_SO_Adolescents_trois_jours_de_pause_pour_sortir_de_la_crise

2019 05 08 SO Eviter le traumatisme de l'hospitalisation