France info du 27 août 2018 

Loire : la plainte d'une famille contre le Samu de Saint-Étienne classée sans suite par le parquet 

Une femme est morte après un malaise cardiaque en mars 2018. Contacté par son conjoint, le Samu l'avait redirigé vers SOS Médecins. Il n'y a pas eu d'erreur médicale, dit la justice.

loire la plainte

Photo d'illustration d'un brancardier à l'arrière de son camion du Samu.  (GILLES HALAIS / FRANCE-INFO) 

Le parquet de la Loire a décidé à la fin du mois d'août de classer sans suite la plainte d'une famille contre le Samu de Saint-Etienne, rapporte France Bleu Saint-Etienne Loire lundi 27 août. En mars, une femme de 38 ans, enceinte de six mois, était morte après un appel au Samu. Cette mère de deux enfants avait fait un malaise cardiaque fin février. 

Quand son conjoint avait appelé le 15, le médecin régulateur l'avait renvoyé vers SOS Médecins. La femme enceinte était restée neuf jours dans le coma avant de mourir. Ses proches avaient décidé de porter plainte, parce qu'ils estimaient qu'il y avait eu une erreur médicale. 

Aucune faute n'a été retenue 

Les enregistrements des dialogues entre le Samu et la victime ont été examinés dans le cadre de l'enquête. Un expert médical a également été mandaté pour rendre un avis sur la décision du médecin régulateur. Aucune faute n'a finalement été retenue à l'encontre du Samu. 

Une décision que réfute l'avocat de la famille : "La personne qui appelle donne des éléments suffisants pour qu'elle soit prise en charge rapidement par le Samu. Il y a des éléments pour dire qu'il y a eu erreur de diagnostic", affirme maître André Buffard. Il annonce son intention de déposer une plainte avec constitution de partie civile début septembre contre la décision de classer l'affaire. Le responsable du Samu sollicité n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.