Ouest-France du 5 août 2018 

Californie. Un septième mort dans le vaste incendie « Carr Fire »

californie une septième mort

Le Carr Fire livre des images extrêmement impressionnantes, ici à Redding le 31 juillet | AFP 

Un important incendie, baptisé "Carr fire", ravage la Californie et a déjà fait 7 morts. Deux autres incendies font rare à Mendocino, Lake et Colusa, à 145 km au nord de San Francisco. Les autorités expliquent que la saison des feux commence cette année presque à son pic. « Cela participe d’une tendance, qui va devenir la nouvelle normalité, avec laquelle il faudra apprendre à vivre », a déclaré le gouverneur de Californie. 

Le vaste incendie « Carr fire »l’un des plus destructeurs dans l’histoire de la Californie, a fait samedi un septième mort dans le nord de cet État. Deux autres incendies, qui font rage dans les comtés de Mendocino, Lake et Colusa à 145 km au nord de San Francisco, ont progressé fortement au cours des dernières heures et avaient parcouru à la date de samedi matin 81 500 hectares. Les pompiers ne les maîtrisaient qu’à 34 %. 

Cette année, les incendies ont dévasté plus de terrain que d’ordinaire durant la « période des feux », a déclaré Ken Pimlott, directeur de Cal Fire (California Department of Forestry and Fire Protection), samedi lors d’une conférence de presse. 

« La nouvelle normalité, avec laquelle il faudra apprendre à vivre » 

« La saison des feux vient juste de commencer. Nous avons l’impression d’être au pic de la saison, alors qu’en fait c’est la situation que nous avons au début de la saison », dit-il. Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, s’est rendu samedi sur certains sites en proie aux flammes, et a déclaré que « Cela participe d’une tendance, qui va devenir la nouvelle normalité, avec laquelle il faudra apprendre à vivre ». 

Les feux de Mendocino couvrent l’équivalent de plus des deux tiers de la superficie de Los Angeles. Ils ont entraîné l’évacuation de plus de 20 000 habitants et détruit plus de 100 bâtiments. De nouvelles évacuations ont été ordonnées samedi après-midi.