Sud-Ouest du 5 septembre 2017 

Le blues des frelons

le blues

Éric Nadeau a détruit dernièrement un gros nid de frelons à Sainte-Eulalie en quelques minutes. PHOTO J. D

..."Apiculteur 

Mais sa passion n’est pas limitée à la musique. En effet, avec son beau-frère il s’est lancé depuis trois ans dans l’apiculture. « Le premier souci avec les abeilles étant le frelon asiatique, nous avons très vite compris l’ampleur de la catastrophe écologique que produit cet insecte », assurent les compères… 

Aussi, ils adhèrent en tant que bénévoles au Groupe de défense sanitaire des abeilles (GDSA) qui leur a proposé de devenir perchistes. « J’aime la nature et il faut la protéger, même si cela doit passer par la destruction de certains insectes », justifie Éric, qui est le perchiste représentant de GDSA33 sur l’ensemble du canton de Carbon-Blanc. 

Chasseur de frelons 

En fin du mois d’août il était à Sainte-Eulalie où un particulier avait un nid de frelons dans un arbuste situé à un mètre de sa maison. Après avoir analysé la situation il a injecté dans l’entrée du nid du dioxyde de soufre avec une aiguille au bout d’une perche qui peut aller jusqu’à 25 mètres, car bien souvent les nids se situent très haut dans des arbres. « La concentration de ce produit dans un milieu confiné ne laisse aucune chance aux insectes, explique le perchiste. Pour les personnes qui se retrouvent avec un nid chez eux., ne paniquez pas, faites attention aux personnes vulnérables et aux animaux domestiques. Ne touchez à rien et appelez une personne qui a les compétences pour le détruire. N’hésitez pas à mettre des pièges à frelons au début du printemps pour attraper les reines qui sortent d’hibernation et qui confectionnent ces énormes nids en peu de temps », conseille Éric Nadeau. 

www.gdsa33.com. Contact Éric Nadeau au 06 85 21 08 65 ou nadeau.eric@wanadoo.fr

2017_09_05_SO_Le_blues_des_frelons