Medisite.fr 

UN HOMME DANS LE COMA APRÈS UNE PIQÛRE DE FRELON : QUE FAIRE ? 

Depuis le 18 juin dernier, un homme originaire de l'Allier est dans le coma, suite à une piqûre de frelon. Medisite vous rappelle les bons gestes après ce type de piqûres ainsi que les signes anormaux qui doivent pousser à appeler le Samu rapidement.

frelon piqure

Si elles sont plus rares que celles des guêpes ou des abeilles, les piqûres de frelon sont particulièrement dangereuses. Un homme de 43 ans habitant à Mercy dans l'Allier en a malheureusement fait les frais le 18 juin dernier. Après avoir été piqué, il a fait une grave réaction allergique et est tombé dans le coma. L'homme n'en est pas sorti depuis, rapporte le quotidien  Le Progrès. 

Pourquoi la piqûre de frelon est-elle si dangereuse ? 

Mesurant de 18 à 35 mm, le frelon pique lorsqu'il se sent agressé. Son dard long s'enfonce plus profondément dans la peau ce qui est douloureux. Il libère le venin qui va directement dans les vaisseaux sanguins. 

Que faire immédiatement en cas de piqûre ?

Voici les premiers réflexes à avoir vite lors d'une piqûre de frelon :

  • utiliser une pompe à venin pour éliminer le venin

  • appliquer quelques gouttes d'huile essentielle de lavande aspic car elle est anti-venimeuse, renouveler 3 à 4 fois dans la demi-heure qui suit (pas chez les enfants sans avis médical, durant les 3 premiers mois de la grossesse, ou l'allaitement)

  • désinfecter la piqûre : avec un désinfectant classique, de l'huile essentielle de millepertuis ou du jus de citron dilué dans de l'eau.

  • mettre une compresse d'eau froide pendant 15 minutes sur la piqûre pour calmer la douleur, une poche de froid peut aussi limiter l’œdème.

  • enlever le dard avec une pince à épiler s'il reste dans la peau (cela reste rare). 

Quand appeler le 15

Les piqûres de frelons peuvent être dangereuses.

Il faut appeler le Samu (15) quand : 

  • la piqûre entraîne un risque d'obstruction des voies aériennes (œdème au niveau de la bouche du larynx). C'est le risque avec les piqûres au visage.

  • les piqûres sont multiples (réaction toxique liée à la quantité de venin injectée).

  • la piqûre est associée à une réaction allergique : malaise, prurit (démangeaisons), urticaire généralisé, chute de la pression artérielle, troubles respiratoires, oppression thoracique... La plus grave des réactions étant le choc anaphylactique, un accident rare mais qui peut être mortel. 

En attendant les secours : 

  • mettre la personne en position latérale de sécurité.

  • surveiller de façon constante le pouls et la respiration. 

  • mettre une couverture sur la personne pour limiter le risque d'hypothermie (baisse de la température centrale du corps).