Sud-Ouest du 3 novembre 2016 par Julien Rousset 

« Un grand malaise dans l’hôpital public »

un grand malaise Photo D. R.

Frédéric Valletoux.

"Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France, veut interpeller les candidats à l’élection présidentielle. 

La Fédération hospitalière de France représente un millier d'hôpitaux (CHU, petits centres hospitaliers…) et 3 800 établissements médicaux (les Ehpad notamment). « C'est un peu comme l'Association des maires de France : un lobby, au sens positif du terme, qui porte la voix des hôpitaux publics et propose des réformes », explique son président, Frédéric Valletoux, par ailleurs maire (LR) de Fontainebleau et proche d'Alain Juppé.

Il était récemment à Bordeaux, et prépare une plate-forme de doléances et de propositions, qui sera soumise début 2017 à chaque candidat à la présidentielle. « Les soins, les remboursements, les urgences : la santé fait partie des préoccupations majeures des Français, mais pour l'instant les candidats en parlent très peu », déplore-t-il."...

..."L'important, pour un bon maillage du territoire, c'est de travailler ensemble, et chacun à la bonne place : les généralistes, les spécialistes, les hôpitaux publics, de proximité ou CHU, les cliniques privées… Il faut absolument que les généralistes soient la porte d'entrée vers notre système. La difficulté de l'hôpital public provient, en partie, du fait que les gens vont trop souvent directement aux urgences, parce qu'il n'y a pas assez de médecins généralistes."...

2016_11_03_SO_Un_grand_malaise_dans_l'hôpital_public