Les sapeurs-pompiers toujours aux prises avec l'incendie de Lacanau ont dû faire face à un nouveau sinistre à Cestas. Un jet de mégot sur l'autoroute, au niveau de l'aire de Cestas, serait à l'origine du feu.

Sud-Ouest du 4 juillet 2011

incendie de cestas

cestas2

Cestas3 Photo J.C. Ravon

Une centaine de pompiers tente de maîtriser le feu qui s'est déclaré à Cestas. Le vent rend la tache des pompiers compliquée.

Les flammes menacent un lotissement et ont été contenues à l'écart de la station service Total dans le sens Bayonne-Bordeaux sur l'autoroute. Un poste de contrôle a été mis en place sur le parking de la station service et de gros moyens sont mis en oeuvre.

A Lacanau, le feu progresse

Le feu a repris en début d'après-midi à Lacanau. Le camping de Talaris (500 emplacements) est en train d'être évacué. L'incendie qui s'est déclaré samedi a ravagé déjà 330 hectares.

Tout serait parti d'un mégot de cigarette, jeté de l'autoroute, à l'embranchement de l'aire de Cestas dans le sens Bayonne-Bordeaux. 

Avec le vent, le feu s'est propagé vers un quartier résidentiel. Des flammes sont arrivées à 5 mètres des habitations. Certaines maisons ont dû être évacuées. Sur place, les habitants sont très inquiets. "Je suis située dans le lotissement qui jouxte le feu, raconte Florence une autre Cestadaise. L'air est difficilement respirable, des cendres volent."

L'incendie n'est toujours pas maîtrisé.

Sur l'A 63, au niveau de l'aire de Cestas, la voie de droite est réouverte, selon le Centre régional d'information et de coordination routière. Cependant l'aire de repos reste fermée et il subsiste un bouchon de 6km qui va se résorber lentement.

Les canadairs sont repartis sur Lacanau où le feu progresse. Ils sont réattendus vers 17 heures sur Cestas. "La Gironde est une bombe à retardement" selon les pompiers du département, évoquant l'extrême sécheresse du département. Les conditions météo sont très défavorables.