RFI du 13 février 2022 

Brésil : alerte sur une déforestation record en Amazonie

2022 02 13 rfi

Selon l’Institut national de recherche spatiale (INPE), près de 430 km² de forêt ont été détruits en janvier au Brésil, soit cinq fois plus qu’en janvier 2021. Les scientifiques dénoncent la hausse de la déforestation et l’inaction du gouvernement.

Britaldo Soares Filho n’est même plus choquée par les chiffres. Selon la chercheuse à l’université de Meros Gerais, « c’est même surprenant que ça n’ait pas davantage augmenté ». Rien qu’en janvier 2022, c’est l’équivalent de sept fois la taille de Manhattan qui a été détruit en Amazonie. 

Mais rien de nouveau, selon les scientifiques qui savent tous à qui ils doivent cette hausse sans précédent : Jair Bolsonaro. Le président d’extrême droite s’est toujours montré favorable à l’exploitation minière de l’Amazonie. Son élection en 2017 a donné lieu à un défrichage sans précédent : 13 000 km² de forêts ont été détruits entre août 2020 et juillet 2021, ce qui représente à peu près la superficie du Liban. Quinze ans que de tels chiffres n’avaient pas été atteints.

Une forêt essentielle contre le réchauffement climatique

Une hausse en contradiction totale avec les engagements pris par le gouvernement Bolsonaro lors de l’accord de Paris en 2015. Le chef d’État s’était alors engagé à mettre fin à la destruction de l’Amazonie d’ici à 2030.

La protection de la plus grande forêt tropicale du monde est essentielle pour lutter contre le réchauffement climatique. Mais à ce rythme, la déforestation est en passe de battre tous les records en 2022.