Fredzone du 2 novembre 2021 

Des robots pompiers intelligents au service des États-Unis.

Des scientifiques sont en train de développer des robots autonomes pour lutter contre les incendies. L’objectif est d’assister des pompiers humains continuellement mis en danger dans l’exercice de leur profession.

2021 11 02 Fredzone

Il faut savoir que 3 000 Américains trouvent la mort, chaque année, dans des incendies, ce qui inclut 80 pompiers en moyenne. Voilà pourquoi les experts en robotique et en intelligence artificielle (IA) mettent au point des robots capables de seconder les humains sur le front. Non seulement ces robots se montrent plus intelligents et plus forts, mais ils peuvent surtout accéder à des zones où les températures seraient trop élevées pour le corps humain.

Pour seconder et non pas pour remplacer les pompiers

Il y a actuellement 350 000 foyers aux USA qui brûlent chaque année et 10 000 feux de forêt actifs par jour dans le monde. Face à ces incendies de grande envergure, les robots peuvent offrir un peu de répit aux pompiers qui essaient de sauver la population et la flore précieuses.

Malheureusement, la réticence des institutions à investir dans ces dispositifs se fait encore beaucoup sentir. Des chercheurs travaillent ainsi d’arrache-pied pour proposer une solution à ce problème dit d’ordre socio-économique.

Des robots autonomes moins coûteux déjà en cours de développement

Un groupe d’étudiants universitaires a récemment mis au point un des robots autonomes les plus abordables au monde. Malgré tout, cela n’a pas amoindri la qualité de la machine. En effet, cette dernière a été élue championne du concours international de robotique Mohamed Bin Zayed 2020.

Pour le créer, les étudiants ont utilisé des matériaux disponibles auprès de magasins grand public. Le robot se montre assez intelligent pour détecter les obstacles de son environnement. Ses articulations lui permettent aussi d’être plus agile qu’un être humain.

Ses créateurs ont démontré qu’il était possible de construire un robot pompier autonome pour à peine 40 000 à 50 000 dollars, voire 10 000 dollars, en utilisant les bons composants. Un montant 30 fois moins cher par rapport à celui des robots actuellement déployés. Le robot pompier télécommandé, baptisé « Robotics Systems 3 (RS3) », du service d’incendie de Los Angeles en est le parfait exemple. Ce dernier coûte en effet 300 000 dollars.

Le cas de ces robots montre que l’IA n’est pas uniquement utilisée pour les divertissements. Cette noble cause défendue par des étudiants ingénieux sera-t-il suivi par d’autres ? Le temps nous le dira.