Sud-Ouest du 15 octobre 2021

2021 10 15 SO Les tests gratuits c'est fini

Sud-Ouest du 15 octobre 2021 

Fin de gratuité des tests Covid : les jeunes en première ligne 

À partir d’aujourd’hui, les tests Covid-19 ne seront plus remboursés que dans certaines conditions. De nombreux jeunes non vaccinés ont profité du dernier jour de gratuité

2021 10 15 testsÀ Bordeaux, pour le dernier jour de gratuité des tests Covid, la pharmacie du Musée a accueilli de nombreux jeunes souhaitant sortir ce week-end. THIERRY DAVID / “SUD OUEST” 

 

A Bordeaux, à deux pas de la cathédrale, la pharmacie du Musée dresse depuis des mois une tente sur le trottoir. Ce petit refuge à l’abri des regards des passants sert de laboratoire de campagne pour effectuer des tests antigéniques. Un tableau noir blanchi à la craie annonce : « Sans rendez-vous. Test agréé par le Ministère ». Après le rush d’avant-été, le flux s’est aujourd’hui stabilisé à une cinquantaine de prélèvements quotidiens. 

« Je pensais que l’annonce de l’arrêt de la gratuité des tests pour tout le monde allait entraîner un afflux, mais ce n’est pas exactement le cas », constate le pharmacien Christophe Lafargue. En ce début d’après-midi, hier, seulement 25 tests ont été effectué, « mais la cadence a tendance à s’accélérer depuis midi. » 

2021 10 15 tests2

Sortir le week-end 

La raison ? Marina, 30 ans, a la réponse : « Le test est valable 72 heures, alors on vient le faire dans l’après-midi pour qu’il couvre le week-end. » La jeune femme n’est pas vaccinée « par conviction » et ne changera pas d’avis quand il lui faudra débourser pour ses tests « de confort ». « Je vais être obligée de restreindre mes sorties, mais tant pis. » 

Hugo, 27 ans, est à peu près dans les mêmes conditions puisque jusqu’à présent il réalisait un test chaque vendredi afin de pouvoir sortir le week-end. C’est tout juste s’il ne réclame pas sa carte de fidélité. « On peut presque dire que j’ai de la corne au fond des narines, sourit-il. Je résistais jusqu’à présent au vaccin pour des raisons personnelles, mais ma position évolue. Je pense que je vais passer à la piqûre dans les semaines à venir. D’un autre côté, je trouve normal et logique de faire payer les tests... que l’on finit de toute manière par payer d’une façon ou d’une autre. » 

Pour sa part, Laetitia, 28 ans, doit prendre le train demain et, sans preuve vaccinale, elle n’a pas d’autre choix que de présenter un test pour pouvoir embarquer. Quoi qu’il arrive, elle ne se fera pas vacciner, mais espère pouvoir de temps en temps fournir une ordonnance. « Mais ça ne marche pas à tous les coups, prévient-elle. En ce moment, je présente des symptômes, alors j’ai consulté en visio et j’ai demandé au médecin de me faire une ordonnance pour un test à effectuer demain, mais il a refusé. » 

Le pharmacien lui explique qu’une télé-consultation pouvait effectivement ne pas toujours déboucher sur une prescription de test anti-Covid, « sinon, ils prescriraient à tour de bras ». Apprenant que Laetita est « symptomatique » depuis quinze jours, il la prévient également que, même si elle a eu le Covid, il y a très peu de risque que le test antigénique puisse détecter le virus, « car il n’est plus présent dans les fosses nasales à partir de sept jours ». 

Deux doses sinon rien 

La patiente suivante arrive avec une ordonnance « classique » et s’invite dans la discussion sur les tests. Elle explique au pharmacien qu’elle a reçu une injection de Janssen, il y a six mois. Elle repartira avec ses médicaments et un rendez-vous pour sa prochaine dose de Pfizer, ce qui lui permettra de se mettre à jour et de ne pas avoir à régler plus tard son test, si elle en a besoin. 

De son côté, Gawy, fait presque figure de vétéran du haut de ses 41 ans. Il a déjà eu une première dose de vaccin, « parce que c’était obligatoire pour pouvoir travailler, mais je ne suis pas sûr de faire la deuxième, je n’ai pas assez confiance ». Alors, en attendant de se décider (ou pas), il continue à subir la dictature de l’écouvillon. « Le test, c’est vite fait, après je peux faire ce que je veux. » Le résultat arrive en 20 minutes par texto. 

À partir d’aujourd’hui, avec le budget « boîte de nuit-cinoche », certains devront aussi prévoir une tirelire pour les tests Covid-19.

2021 10 15 tests3

2021 10 15 SO Test gratuits ou payants comment ça se passe en Europe

2021 10 15 SO La traque du virus dans les eaux usées a fait ses preuves

2021 10 15 SO La traque du virus dans les eaux usées a fait ses preuves2

2021 10 15 SO La traque du virus dans les eaux usées a fait ses preuves3

 

 

2021 10 15 SO L'épidémie n'est pas terminée

2021 10 15 SO L'épidémie n'est pas terminée2

2021 10 15 SO En Afrique six infections sur sept ne sont pas détectées