L’Indépendant du 1er octobre 2021 

Californie - Un violent incendie provoqué par une prof de yoga qui voulait faire chauffer de l'urine d'ours

2021 10 01 l'Indépendant

Une Californienne de 30 ans est accusée d'avoir provoqué un incendie géant ces derniers jours au cours d'une randonnée. Elle voulait filtrer l'urine d'ours de l'eau récupérée dans le lit d'une rivière...

Gavin Newsom, le gouverneur de Californie, a proclamé, ce lundi, l'état d'urgence pour un comté ravagé par un incendie géant qui avait brûlé plus de 3.500 hectares en quelques jours et provoqué l'évacuation de milliers d'habitants de cette partie du nord de l'Etat américain.

Un incendie qui n'est pas d'origine criminelle mais qui a valu à celle qui en est accusée de comparaître devant des juges dans une première audience où elle a raconté la succession de maladresses qui ont fini par provoquer cet incendie géant.

Agée de 30 ans,  Alexandra Souverneva est une professeure de yoga qui effectuait, ce 22 septembre, une randonnée qui devait l'emmener jusqu'au Canada. Mais arrivée près d'une carrière dans la forêt californienne, la jeune femme s'est vue signifier par des employés qu'elle ne pouvait pas circuler dans le secteur en raison des risques incendie, rapporte CNN.

Un feu pour filtrer de l'eau

Cette dernière a toutefois ignoré ces avertissements et elle a poursuivi sa marche. Mais Alexandra Souverneva a alors eu soif et a récupéré de l'eau dans le lit d'une rivière asséché. Mais l'eau aurait contenu de l'urine d'ours, elle a alors essayé de la filtrer avec un sachet de thé. Cette technique ne fonctionnant pas, la trentenaire a alors décidé de faire bouillir l'eau pour la rendre potable mais elle a indiqué ne pas y être parvenue. 

C'est lorsqu'elle a été coincée dans les broussailles et qu'elle s'est résignée à contacter les autorités pour venir la secourir que la jeune femme a été arrêtée. Derrière son passage, un incendie venait en effet de se déclarer. Les forces de l'ordre ont retrouvé sur elle des cartouches de CO2, un briquet et un "objet blanc contenant une substance à feuilles vertes" qui pourrait être du cannabis selon les autorités. La jeune femme a enseigné le yoga et serait actuellement instructrice de plongée mais aussi spécialiste en chimie médicinale. Elle aurait aussi des antécédents criminels.

Placée en garde à vue, sa caution a été fixée à 150.000 dollars et elle risque 9 ans de prison si elle est reconnue coupable.