Sud-Ouest du 20 août 2021 

Covid en Gironde : « Globalement, ce sont des non vaccinés » 

Le Pr Didier Neau, chef de service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Bordeaux, ne s’attendait pas « à voir autant de monde hospitalisé dès cet été »

2021 08 20 CHULe professeur Didier Neau, infectiologue, est le chef du service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Bordeaux. CHU BORDEAUX

Le Pr Didier Neau, chef de service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Bordeaux, surveille l’évolution du Covid en Gironde, depuis les lits de son service et avec un esprit scientifique qui ne tire d’enseignements que de l’observation. Avec humilité aussi, surtout face à ce virus « qui nous a habitués à de multiples rebondissements inattendus ». 

Quelle est la situation dans votre service en cette mi-août ? 

La situation est compliquée. Le service des maladies infectieuses et tropicales est plein. Sur 49 lits, 23 sont occupés par des patients atteints du Covid. Les autres, parce que la vie continue, sont atteints d’infections graves qu’il faut absolument prendre en charge (méningites, infections ostéo articulaires, etc.). 

De plus, en période de vacances, comme traditionnellement, nous avons moins de lits puisqu’une partie du personnel est en congés. Cette année, c’est particulièrement important, les soignants doivent pouvoir se reposer après un an et demi de tension. Début août s’est avéré plutôt calme mais le week-end du 15 a été difficile, les urgences ont été très sollicitées aussi. Il semble que cette semaine, le rythme se calme un peu. 

2021 08 20 CHU2

Quel est le profil des patients Covid se trouvant dans votre service ? 

Ce sont des personnes de tous âges mais, globalement, ce sont des gens qui ne sont pas vaccinés. J’ai un monsieur de 85 ans et une dame de 90 ans, non vaccinés. 

Même si l’on voit des cas très particuliers, comme ce patient avec une transplantation pulmonaire ayant reçu trois injections et malgré tout atteint par le Covid, en général les gens qui arrivent dans notre service n’ont reçu aucune dose de vaccin. 

Comment, en tant que médecin, vivez-vous ce constat ? Ressentez-vous une forme de colère ? 

De la colère, non ! Car chacun est libre de se faire vacciner ou pas mais un certain dépit ou de la peine. À 80 ans, être atteint du Covid, c’est grave alors que l’on sait que le vaccin protège des formes les plus dures. Quand je regarde mon patient de 85 ans, je me dis qu’il ne devrait pas être ici aujourd’hui. La vaccination contre le Covid n’est pas obligatoire, c’est un choix personnel mais qui n’est pas sans conséquence sur le collectif, car il peut mettre en péril toute une filière de soins. Les gens atteints de maladies graves ou devant être opérés doivent pouvoir se faire soigner sans que les hôpitaux soient surchargés par des patients pour qui une solution existe et qui l’ont refusée. 

Avez-vous des nouvelles du variant de Bacalan ? 

Nous n’avons pas de nouvelles du variant né dans le quartier de Bacalan à Bordeaux. Pas de diffusion très large. Dans les mois à venir, c’est justement sur les évolutions des variants que nous devrons porter notre vigilance. Ma crainte est que certains variants ne soient pas sensibles au vaccin. 

Comment voyez-vous la rentrée ? Pouvons-nous voir quelque chose dans l’avenir avec cette maladie ? 

J’ai, tout de même, l’espoir que l’on ne vive pas une quatrième vague. Mais cette infection nous a habitués à des rebondissements inattendus. Je pensais que le flot des patients Covid arriverait plutôt à l’automne mais pas dès cet été. En médecine, en sciences, il faut accepter qu’il y ait des choses que l’on ne maîtrise pas. Évidemment, cette position n’est pas satisfaisante mais cela ne signifie pas qu’il faille renoncer à comprendre, au contraire. Ce virus est difficile à prévoir, son évolution délicate à modéliser. Nous apprenons tous les jours.

2021 08 20 SO La situation en Gironde

2021 08 20 SO L'épidémie reste menaçante

2021 08 20 SO L'OMS non favorable à une troisième dose pour le moment

2021 08 20 SO Le Covid-19 en bref

2021 08 20 SO Rentrée Blanquer veut rassurer

2021 08 20 SO Rentrée Blanquer veut rassurer2

 

2021 08 20 SO La folie des tests à la pharmacie

2021 08 20 SO La folie des tests à la pharmacie2