Sud-Ouest du 10 juillet 2021

2021 07 10 SO Baïnes un bulletin d'alerte sera diffusé

 

Sud-Ouest du 10 juillet 2021 

Un bulletin d’alerte baïne diffusé dès cet été 

En présence de la ministre de la Mer, le préfet délégué à la sécurité a annoncé qu’un bulletin d’alerte baïne allait être diffusé

2021 07 10 baineVendredi, Annick Girardin, la ministre de la Mer, a pu se faire expliquer les baïnes par le chef de poste CRS de la plage du Porge. J. L. / « SUD OUEST » 

Annick Girardin, la ministre de la Mer, aura passé toute la journée d’hier sur le littoral girondin. Au petit matin, vers 8 h 30, elle aura commencé par une visite du phare de Cordouan, puis une présentation du service des phares et balises au Verdon, sans oublier un passage par le chantier du phare de Grave et de la station de pilotage de Gironde. Même le Club Mickey de Soulac avait été placé sur sa feuille de route. Un véritable marathon ! 

Vers 17 heures, c’est dans le poste de secours des nageurs sauveteurs CRS et saisonniers que cette sortie ministérielle s’est terminée. Le colonel Olivia Poupot, commandant le groupement départemental de gendarmerie de la Gironde y attendait la ministre pour lui présenter le dispositif de sécurité estival. Cet été, 220 gendarmes viendront renforcer les unités territoriales pour sécuriser les zones qui connaissent une forte affluence touristique. Après l’expérience de la saison dernière, qui aura été très intense, un effort particulier aura donc été fait, cet été, au niveau des effectifs déployés. 

Un film de prévention 

Le capitaine Pascale Gensous, de la direction zonale des CRS à Bordeaux, a pu détailler l’organisation de travail des nageurs sauveteurs-CRS, qui sont répartis dans huit postes de secours océan de la Gironde. Bref, la ministre a bénéficié d’un brief complet de ce qui se passe sur ce bout de littoral. 

Dans les échanges, en présence de Martin Guespereau, le préfet délégué pour la défense et la sécurité, il aura été question des baïnes. Les sauveteurs CRS ont pu présenter un film, réalisé par l’équipe du Porge, pour sensibiliser les collégiens sur les dangers de ces courants, qui entraînent les baigneurs vers le large. Une vidéo de l’Observatoire de la côte Aquitaine sera aussi diffusée. Interrogé sur la question de la prévention, le préfet a indiqué qu’un effort avait été fait pour davantage sensibiliser le grand public sur les dangers de la baignade à l’océan. 

Au mois d’août dernier, la noyade dans une baïne d’un père de famille et de ses deux enfants, intervenue sur une plage de Carcans, en zone non surveillée, aura marqué les esprits. Cet hiver, le préfet délégué à la sécurité et ses équipes ont planché sur un schéma de présentation des baïnes, qui est maintenant affiché dans les espaces publics et mis à disposition des collectivités et des opérateurs touristiques. Enfin, il aura aussi été annoncé, qu’à partir de cette saison, un bulletin Alerte Baïnes, comme le bulletin d’alerte pour les avalanches en montagne, allait être diffusé. Stations balnéaires, médias, professionnels du tourisme seront destinataires du message, afin de pouvoir le communiquer auprès de la population locale et des vacanciers.

2021 07 10 baine3 

L’idée de deux urgentistes 

L’idée de ce bulletin, qui a pour vocation de prévenir les personnes évoluant sur les plages au moment où le risque est considéré comme élevé, est venue de deux médecins du Samu 33, les docteurs Bruno Simonnet et Éric Tellier. Ces dernières années, les urgentistes ont vu arriver de nombreux cas de noyades dans les périodes de hors saison, toujours sensibles, parce que toutes les plages du littoral girondin n’activent pas forcément la surveillance. 

Sur une échelle qui a été définie avec les secouristes, le modèle prédictif, qui « mouline » de nombreux paramètres, permet de classer le risque. Ce bulletin sera mis à l’essai durant toute la période estivale. Cela fait un peu plus de quatre ans que les deux médecins attendent que leur bulletin baïne puisse enfin être exploité. 

Lors des échanges, la ministre Annick Girardin a aussi informé que « cette année, pour la première fois, avec le préfet maritime, la prévention avait débuté beaucoup plus tôt dans la saison, de façon que l’information puisse être largement diffusée ». Enfin, la ministre a aussi parlé de la mise en place d’un partenariat avec l’ensemble des structures hôtelières, qui permettrait, en fonction des régions, de cibler et de diffuser les messages de prévention liés aux dangers de la mer ou de l’océan.

2021 07 10 baine2

2021 07 10 SO Il faut se baigner dans les vagues

2021 07 10 SO Il faut se baigner dans les vagues2

2021 07 10 SO J'avais l'habitude de l'océan mais je me suis fait piéger