Sud-Ouest du 4 mai 2021

2021 05 04 SI Le Covid-19 en bref

2021 05 04 SI Le Covid-19 en bref2 

2021 05 04 SO Déconfinement comme un vent de liberté

Sud-Ouest du 4 mai 2021 

Autorisations de déplacement : comme un vent de liberté 

La barrière géographique imposée par la crise sanitaire est à peine levée que la ruée vers les vacances des Français est lancée. La saison touristique semble bien partie

2021 05 04 autorisationL’annonce du déconfinement et de la fin de la limitation de déplacement a provoqué une ruée vers les longs week-ends et les congés. XAVIER LÉOTY/ ”SUD OUEST”

Vous voulez une preuve que les Français ont soif de liberté ? Il suffit pour cela d’interroger les restaurateurs qui bénéficient d’une terrasse. Leurs carnets de réservation se remplissent à vitesse grand V de demandes pour la seule date du 19 mai. Les places, si la météo le permet, seront chères, même le soir, malgré le couvre-feu repoussé à seulement 21 heures. Cette envie de revivre en terrasse correspond aussi à celle de souffler qui se traduit fortement dans les programmations de week-ends et de vacances. 

Certes, l’incertitude fait encore planer une ombre sur les prochaines vacances et les longs week-ends. Mais les Français qui en ont les moyens sont nombreux – depuis l’annonce du calendrier du déconfinement et de la levée de la limitation des déplacements à 10 km – à faire plus que se projeter dans leurs futurs moments d’évasions. Depuis le week-end dernier, un vent de liberté souffle sur la société française en quête de vacances. 

« La fin de la limite kilométrique arrive à un moment où mon épouse et moi avons des congés à solder », illustre parfaitement le Bordelais Stéphane Muller, chef de projet transformation pour une compagnie d’assurance. « Aussi, nous sautons sur l’occasion pour prendre l’air. Nous allons certes faire perdre deux jours d’école à notre fils de 8 ans, mais la semaine prochaine nous partons dans le Var avec l’impression de contribuer au rebond de notre industrie du tourisme tout en espérant éviter les foules hors vacances scolaires ! » 

Transports : le grand rush 

Dans le contexte actuel, les transporteurs sont en train de réviser toutes leurs programmations à la hausse. Pour la SNCF, il y a véritablement eu un avant et un après 27 avril, voire un avant et un après 20 h 07 ce jour-là. En effet, selon e.voyageur, la branche de la SNCF qui gère uniquement les ventes de billets sur Internet et via l’application Oui. sncf, à partir du moment où le président de la République a prononcé le mot « déconfinement » dans son discours, la société a enregistré 2 000 requêtes de recherche de billets toutes les secondes. 

Résultat, après un mois de fonctionnement à 40 % seulement de ses trains, la compagnie de chemins de fer s’apprête à proposer 80 % de son plan de transport d’ici la fin de semaine et près de 100 % dès le premier long week-end de mai. S’il reste encore des trains pour les départs en week-end, qui vont s’étaler sur plusieurs jours dès le mercredi soir, la SNCF prévient que les trains de retours du dimanche soir notamment sont, eux, quasiment tous complets. 

Dans l’aérien aussi, on anticipe le besoin de liberté des Français. Ainsi la filiale low cost de KLM (groupe Air France KLM), Transavia, a fait savoir lundi 3 mai qu’elle relancerait, dès cet été, autant de vols qu’en 2019. La compagnie, qui exploite 27 lignes en France, prévoit d’ouvrir 21 nouvelles destinations hexagonales et vers l’Europe, notamment la Grèce, l’Espagne et le Portugal. 

Spécialisée dans le court et moyen courrier, la compagnie anticipe déjà un boom des ventes de billets pour les week-ends prolongés du mois de mai. La compagnie, qui enregistre entre 15 000 et 20 000 ventes de billets par jour, prévoit 60 vols supplémentaires intérieurs pour le seul week-end de l’Ascension. Certes le secteur n’est pas près de revenir « à la normale » mais le rebond est là. 

L’hôtellerie familiale séduit 

Un retour à la normale que l’hôtellerie dite familiale, celle des petits hôtels de zones périurbaines, voire rurales, anticipe dès cet été. Regroupés au sein de Logis Hôtels, les 2 000 hôtels de ce type en France (300 dans le reste de l’Europe) enregistrent un boom des réservations. « Nous connaissions un bon début d’année jusque-là, mais l’accélération des réservations depuis le 27 octobre est impressionnante », confie Karim Soleilhavoup, directeur général de Logis Hôtel. 

«Pour l’été nous sommes déjà à +142 % par rapport à 2020. Les durées de séjours s’allongent de 30 %. Pendant les quatre jours qui ont suivi l’annonce du calendrier de déconfinement, nous avons vu les réservations bondir de 75 %. Nos hôtels familiaux, indépendants, et qui sont pour beaucoup situés en zone périurbaine ou rurale, correspondent visiblement à l’idée que nos concitoyens se font de l’évasion. Mais aussi à celle des étrangers, européens, qui au mois de juillet, constituent 45 % des réservations. » Les Français ne sont clairement pas les seuls à avoir envie de prendre l’air et du bon temps.

2021 05 04 SO Covid-19 Le calendrier du déconfinement

2021 05 04 SO Une rentrée scolaire scrutée

2021 05 04 SO Une rentrée scolaire scrutée2

2021 05 04 SO En bref

2021 05 04 SO La semaine où Rome s'est remise à vivre

2021 05 04 SO La semaine où Rome s'est remise à vivre2

2021 05 04 SO La semaine où Rome s'est remise à vivre3

2021 05 04 SO Martillac les masques seront recyclés