Sud-Ouest du 27 mars 2021

2021 03 27 SO Covid Pourquoi le taux de circulation s'affole en Gironde

2021 03 27 covid

2021 03 27 SO Covid Pourquoi le taux de circulation s'affole en Gironde2

Sud-Ouest du 27 mars 2021

2021 03 27 SO Faut-il fermer les écoles 

Sud-Ouest du 27 mars 2021 

Fermer les écoles à cause du Covid ? « En tout dernier recours » 

Le débat s’amplifie dans les départements « sous surveillance renforcée ». En Nouvelle-Aquitaine, les syndicats demandent une « application plus stricte du protocole sanitaire »

2021 03 27 écoles250 000 tests salivaires sont désormais pratiqués dans les écoles chaque semaine (ici à Marmande). JOËLLE LE FORMAL / “SUD OUEST” 

Une décision de dernier recours. » Le ministre de la Santé l’a redit jeudi soir : si un « protocole sanitaire renforcé » est prévu, le gouvernement veut « à tout prix éviter » de fermer les écoles. C’est la stratégie choisie depuis la fin du premier confinement, en juin, si bien que, selon le décompte de nos confrères de « Libération », la France est le pays au monde où les établissements scolaires ont été le moins fermés : dix semaines, au printemps dernier, contre le triple au Royaume Uni, en Allemagne, en Italie, quasiment un an dans certains États des États-Unis, en Argentine, au Brésil… Le maintien des classes ouvertes est devenu le marqueur de cette « troisième voie » qu’Emmanuel Macron et ses ministres essaient de tracer face à l’épidémie : un changement de cap serait sans doute interprété comme un échec. 

66 classes fermées 

De plus en plus de responsables politiques ou syndicaux le réclament pourtant. Principalement en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, face à l’accélération de la pandémie, d’autant que de plus en plus d’enfants sont contaminés. Selon les données de Santé publique France, le taux d’incidence progresse fortement chez les élèves, en particulier chez les adolescents, s’approchant des 400 : 385 nouveaux cas pour 100 000 jeunes chez les 10- 19 ans, dans la semaine du 14 au 20 mars. Le nombre de classes fermées explose : 3 256 cette semaine (0,6 % du total), contre 2 000 la semaine dernière, et 833 la semaine précédente. 

L’Académie de Bordeaux (ex-Aquitaine) est moins exposée que d’autres : 66 classes fermées actuellement. Un nombre certes en augmentation (une cinquantaine la semaine dernière), mais très inférieur à ce qui se passe dans d’autres académies : 536 classes fermées dans l’académie de Créteil, 303 à Nancy-Metz, 180 dans l’académie de Lille… 

« Demi-jauges » 

« La question de la fermeture ne se pose pas pour l’instant dans la région. Ce que nous demandons en revanche, c’est une application véritable des protocoles sanitaires, alors que pour l’instant c’est très variable selon les établissements », explique Jean-Pascal Méral, secrétaire académique du Snes. « Les analyses scientifiques montrent que les salles de classe ne sont pas en elles-mêmes les lieux de contamination importants, car on porte le masque et chacun reste à sa place, mais que le vrai risque sanitaire vient de la cantine et des brassages dans les couloirs. La seule façon de limiter ces interactions, c’est de faire en sorte qu’il y ait moins de monde dans les établissements, d’alléger les effectifs. C’est pourquoi nous demandons à ce qu’on passe à une stricte hybridation, avec des demi-jauges au lycée, où cette possibilité est offerte aux chefs d’établissement mais où elle n’est pas toujours mise en place, et dans les collèges, surtout en quatrième et troisième. À cet âge, les élèves sont assez autonomes pour travailler, en partie au moins, à distance. » Même analyse pour Nicolas Bonnet, principal du collège Dupaty à Blanquefort et secrétaire départemental du SNPDEN, syndicat des chefs d’établissement. « Pour l’instant, les collèges fonctionnent avec des effectifs à plein régime. Nous souhaitons que les chefs d’établissement puissent choisir l’hybridation, de manière à ce qu’une partie des élèves travaille à distance, et que les locaux soient moins bondés. » 

Quant à la fermeture stricto sensu, le représentant syndical estime que, si nécessité, cela doit s’envisager en fonction des foyers épidémiques. Mais il alerte sur les dégâts à long terme du confinement. « On sent encore les traces laissées au plan pédagogique sur une partie des élèves par la fermeture du printemps dernier. Et la crise sanitaire pèse sur le climat scolaire, dégradé. Les enfants sont des réceptacles à la tension ambiante, traduisent cela par beaucoup d’énervement, de stress, d’incivilités répétitives. Nous, professeurs et personnels de direction, le constatons au quotidien. » « On sait le coût éducatif, le coût social, le coût en termes de violence pour certains enfants de la fermeture des écoles », avait indiqué jeudi Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. 

Le syndicat des chefs d’établissement réclame, par ailleurs, la suppression des épreuves du bac et du brevet, et le passage à 100 % en contrôle continu – les diplômes seraient accordés sur la base des moyennes. « L’année est si chaotique que le principe d’égalité dans la préparation des élèves à ces épreuves ne peut être garanti », estime Nicolas Bonnet. Le SGEN CFDT a également demandé jeudi « de basculer les épreuves écrites du bac de français en contrôle continu ».

2021 03 27 SO 66 classes fermées dans l'académie de Bordeaux

2021 03 27 SO 66 classes fermées dans l'académie de Bordeaux2

2021 03 27 SO La Réole la fermeture du collège demandée

2021 03 27 SO La Réole la fermeture du collège demandée2

2021 03 27 SO Les dates des vacances ne seront pas modifiées

2021 03 27 SO En France la question des autotests tourne en rond

2021 03 27 en france

2021 03 27 SO AstraZeneca le risque de thrombose rare confirmé

2021 03 27 SO AstraZeneca le risque de thrombose rare confirmé2

2021 03 27 SO La guerre des vaccins

2021 03 27 SO La guerre des vaccins2

2021 03 27 SO Langon le vaccinodrome a ouvert ses portes

2021 03 27 SO Langon le vaccinodrome a ouvert ses portes2

2021 03 27 SO Langon le vaccinodrome a ouvert ses portes3 

2021 03 27 SO Mobilisés pour la vaccination

2021 03 27 SO Mobilisés pour la vaccination2

2021 03 27 SO Madrid ne veut pas être l'after de l'Europe

2021 03 27 SO Madrid ne veut pas être l'after de l'Europe2

2021 03 27 SO Madrid ne veut pas être l'after de l'Europe3