L'Express du 3 octobre 2020 

EN IMAGES. Californie : le "Glass Fire" ravage une région viticole

2020 10 03 l'express

Le "Glass Fire" ravage le nord de la Californie, dont une région viticole.JOSH EDELSON / AFP 

Les incendies en cours dans le nord de cet Etat ont fait quatre victimes, touchés des domaines viticoles et ravagés près de 21 000 hectares partis en fumée. 

Le "Glass Fire" continue de ravager la région viticole de Napa Valley en Californie, aux Etats-Unis. De nouvelles évacuations ont été ordonnées tandis que les pompiers sont engagés dans une course contre la montre. Près de 21 000 hectares sont partis en fumée et 204 structures détruites. Ces incendies en cours dans le nord de la Californie ont fait quatre victimes. 

Les pompiers tentent de stabiliser le brasier qui dévaste la prestigieuse région viticole. Au moins une douzaine d'exploitations viticoles, souvent huppées, ont été victimes des flammes du "Glass Fire", qui s'est déclaré dimanche et n'était contenu qu'à 10 % ce samedi après avoir déjà parcouru plus de 62 000 hectares de végétation. 

"Nous gardons le moral. Nous avons traversé des moments difficiles récemment avec le coronavirus et d'autres incendies", lance Madeleine Reid, l'une des responsables du domaine Castello di Amorosa, entourée par les vestiges encore fumants de cette copie d'un château médiéval italien, dont les pierres avaient été spécialement importées d'Europe.

"Nous espérons seulement que tout va bien se passer pour nos voisins", ajoute la jeune femme. Des dizaines de milliers d'habitants ont été évacués ces derniers jours à cause de l'incendie, qui touche aussi la vallée voisine de Sonoma. La Silverado Trail, une petite route longeant les célèbres vignobles de la Napa Valley, dans le nord-ouest de la Californie, a longtemps été le paradis des amateurs de vin. Un eden aujourd'hui largement réduit en cendres par cet incendie dévastateur.   

Le "Glass Fire" a consumé un restaurant 3 étoiles, des domaines viticoles comme le Château Boswell, et la fumée a souillé les précieux grains de raisin. Au moins une dizaine de domaines viticoles ont brûlé depuis que le brasier s'est déclenché cette semaine. 

La Californie subit cette année des feux de forêt d'une ampleur exceptionnelle, avec près de 16 000 km2 partis en fumée depuis le début de la saison. La côte ouest américaine subit une saison de feux record, avec cinq des six plus gros incendies de l'histoire de l'Etat californien actuellement actifs.   

Donald Trump met en cause la mauvaise gestion des forêts

A environ 300 kilomètres au nord de la Napa Valley, un autre incendie, baptisé "Zogg Fire", a fait une quatrième victime : un homme, évacué par hélicoptère dimanche, au tout début du sinistre, et qui a succombé à ses brûlures, a indiqué le shérif du comté de Shasta, Eric Magrini. Au total, 30 personnes ont été tuées par les incendies en Californie depuis le début de la saison. 

LIRE AUSSI >> EN IMAGES. Des incendies meurtriers et un ciel apocalyptique sur la côte ouest américaine 

La cause des deux incendies, attisés par des vents forts et très secs qui soufflaient dans la région le week-end dernier, reste encore indéterminée mais les autorités locales, et les scientifiques en général, soulignent le rôle du changement climatique. Ce dernier aggrave une sécheresse chronique et provoque des conditions météorologiques extrêmes dans l'ouest des Etats-Unis. Le président Donald Trump, touché par le coronavirus, quant à lui a une fois de plus mis en cause une mauvaise gestion des forêts, notamment la présence d'arbres morts au sol.

"Chaque année, on m'appelle pour me dire : 'La Californie brûle, la Californie brûle'", mais "si c'était nettoyé, s'il y avait une gestion des forêts, on n'aurait pas ce genre d'appels", a affirmé Donald Trump mardi soir lors d'un débat télévisé qui l'opposait à son adversaire démocrate à l'élection présidentielle, Joe Biden.