Sud-OUest du 7 juillet 2020

2020 07 07 SO Plages surveillées

2020 07 07 SO Plages surveillées2

Plages : un été très surveillé 

LITTORAL Hier, à Lacanau, lors de la présentation du dispositif de sécurité estivale, le préfet délégué à la sécurité a rappelé la nécessité de respecter les gestes barrières dans une période restant sensible

2020 07 07 plagesMartin Guespereau, le préfet délégué à la sécurité : « Il y a un vrai sujet Covid-19 lorsqu’on vient à la plage ». PHOTOS LAURENT THEILLET 

«On s’attend à une très grosse saison estivale. On pense que beaucoup de Français sont en train de prendre la route des vacances pour venir dans le Sud-Ouest. C’est pour cela que l’on a construit un dispositif permettant de se préparer à cette arrivée». Lundi matin, sur la base du Huga à Lacanau-Océan, où l’hélicoptère Dragon 33 de la Sécurité civile est détaché pour l’été, Martin Guespereau, le préfet délégué, venu présenter à la presse les moyens de secours mis en place pour juillet août, avait en tête plusieurs sujets. 

Le principal était évidemment celui lié au Covid-19 avec le risque de voir se développer des clusters dans une zone géographique qui va connaître un apport important de population. 

«Au moindre doute, on teste» 

Alors que L’Espagne vient de mettre plus de 70 000 personnes en quarantaine dans la région nord-ouest de la Galice en raison d’une hausse de contaminations au Covid-19 et que 16 cas positifs ont été détectés dans une exploitation agricole située dans les Landes à Parentis-enBorne, ce début de saison estivale sera observé à la loupe par les services de l’État. 

«Au premier rhume, au premier symptôme, lorsqu’on a le moindre doute, il faut aller se faire tester ! C’est pris en charge à 100% par l’assurance maladie », a rappelé le préfet délégué à la sécurité. Sur le terrain, les secours ont évidemment été sensibilisés à ce message. En cas suspicion, ils ont le médecin régulateur du Samu 33 pour orienter la victime. 

Du côté de l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine, on relaie que la principale porte d’entrée pour la population est le cabinet médical, puis le Centre 15. Toujours selon l’ARS, des opérations de dépistage gratuit devraient être menées sur la côte. Mais pour le moment, le calendrier et les lieux restent à définir. 

Respecter la distance 

Sur ce même sujet Covid-19, le représentant de l’État a aussi indiqué que l’obligation de porter le masque en plein air, qui n’est pas imposée aujourd’hui, pourrait le devenir «si l’on se rend compte que l’on ne parvient pas à tenir la distanciation physique et à éviter des attroupements. On ne peut pas se permettre de laisser la pagaille s’installer et le brassage de population se faire. Il y a un vrai sujet Covid-19 lorsqu’on vient à la plage». 

Martin Guespereau a répété la consigne suivante : « La première des barrières, c’est de se mettre à distance. La deuxième barrière, c’est le masque. Il y a des personnes qui prennent l’initiative de le porter». Le message est lancé. Pour éviter une reprise de l’épidémie, toutes les grandes manifestations culturelles et festives ont été annulées dans le département. Il n’y aura pas de feu d’artifice autorisé pour le 14 Juillet. Les communes ont été invitées à repenser les animations estivales pour ne générer que de petits rassemblements où le public peut respecter la distanciation sociale. 

Les mêmes renforts qu’en 2019 

En ce qui concerne les renforts pour la saison estivale – secours et sécurité publique sur la zone littorale – c’est le même dispositif qu’en 2019 qui a été reconduit cette année. Dans les postes de secours à l’océan, huit stations balnéaires ont reçu le renfort de nageurs-sauveteurs CRS. Sur les plages centrales des communes de La Teste, Lège-Cap-Ferret, Le Porge, Lacanau, Carcans, Hourtin, Grayan-et-l’Hôpital et Soulac-sur-Mer, ce sont 42 fonctionnaires qui se répartissent pour assurer l’encadrement des postes et assurer aussi une mission de police sur le sable. Ils travailleront avec les sauveteurs saisonniers employés par les communes. 

Au sol, ce sont 80 gendarmes volontaires et 27 gendarmes d’active qui renforceront le secteur littoral situé entre Le Porge et Le Verdon. À Arcachon et La Teste, zone police, 10 fonctionnaires de plus ont été affectés avec une compagnie de CRS. Dans les centres de secours, une quarantaine de pompiers (volontaires et professionnels) viendront renforcer leurs collègues sur le secteur du Médoc. 

Ce dispositif estival peut aussi compter sur un appui aérien assuré par deux hélicoptères. Dragon 33, la machine de la Sécurité civile, est détaché sur la base du Huga. Il intervient essentiellement sur des missions de secours entre la pointe du Médoc au Verdon et la plage du Grand Crohot à Lège-Cap-Ferret. Un appareil de la gendarmerie, basé à Cazaux, prend l’autre secteur du bassin d’Arcachon jusqu’à Biscarosse. 

Lors de son intervention, le préfet délégué à la sécurité a fait observer « que la saison estivale avait commencé durement avec déjà 35 secours à personne effectués. C’est plus que d’habitude ». Il a notamment lancé un message de prévention sur la dangerosité des courants de baïne. « Cette année, elles sont particulièrement marquées et actives lorsqu’il y a de la houle. Il faut aller dans la zone de baignade surveillée pour éviter tout risque de se faire emporter». 

Du temps perdu à la régulation

Enfin, Laurent Peyrondet, le maire de Lacanau, a souhaité faire passer un message sur la question de l’organisation des secours. «Sur la base du Huga où se trouve le détachement hélicoptère de la Sécurité civile, nous avons la chance d’avoir un médecin du Samu 33. Sur le terrain, il faut parfois attendre de longues minutes la régulation du Centre 15 à Bordeaux. C’est beaucoup de temps perdu sur des urgences. Est-ce qu’il n’est pas possible de simplifier le schéma en donnant plus d’autonomie aux personnels qui sont sur zone ? » 

Dans les textes, le médecin du Samu détaché sur la base de la Sécurité civile peut déclencher seul une évacuation sur des stades avancés de noyade, une atteinte au rachis cervical avec déficit neurologique et l’arrêt cardiaque.

2020 07 07 plages 2

2020 07 07 SO Les enfants équipés de bracelets