Sud-Ouest du 29 mai 2020

2020 05 29 SO Bilan

Sud-Ouest du 29 mai 2020 

«Maintenant la liberté va redevenir la règle» 

DÉCONFINEMENT Édouard Philippe annonce la fin de la plupart des mesures restrictives. Cafés et restaurants, parcs et jardins peuvent rouvrir. La règle des 100 km est abrogée

2020 05 29 déconfinementL’intervention du Premier ministre, Édouard Philippe, hier après midi. PHOTO MAXPPP 

C’est sans doute la première fois depuis le début de mois de mars qu’un dirigeant français tenait un discours aussi optimiste à propos de l’épidémie de coronavirus. Et pas n’importe quel dirigeant, puisqu’Édouard Philippe ne passait pas jusqu’à présent pour le plus laxiste de nos gouvernants. Pourtant, pour sa conférence de presse destinée à détailler la phase 2 du déconfinement, le Premier ministre est arrivé avec des mots que l’on avait perdu l’habitude d’entendre. « Les résultats sont bons sur le plan sanitaire, a-t-il égrainé. Tous les indicateurs sont au vert (sauf dans le Val-d’Oise et à Mayotte). Le virus est encore présent sur tout le territoire, mais sa vitesse de propagation est sous contrôle. Nous en sommes là où nous espérions être, et même un peu mieux ». N’en jetez plus… 

Trop beau pour être vrai ? D’un naturel prudent, l’élu normand qu’est aussi Édouard Philippe a ajouté quelques restrictions d’usage. « Nous ne pouvons pas courir le risque de la désinvolture. Le début d’un relâchement pourrait faire repartir l’épidémie. » Et le chef du gouvernement de pointer « les nombreux clusters qui surgissent partout en France », «l’hôpital qui reste sous tension», «le virus qui reste virulent en milieu fermé ou dans les grands rassemblements » (« notre plus grand adversaire », dira-t-il), et «qui circule plus qu’ailleurs en Île-de-France ». 

Néanmoins, quelque chose a changé, l’air est soudain plus léger, aurait chanté Barbara. La philosophie des mesures annoncées n’est plus la même, ce qu’Édouard Philippe a résumé d’une formule: « La liberté va redevenir la règle et l’interdiction l’exception ». 

La France passe au vert 

Résultat : le rouge, dans quatre jours, ne sera plus de mise en France. Seules subsisteront quelques tâches orange, en Île-de-France, en Guyane et à Mayotte, où, dixit le Premier ministre, « le déconfinement sera plus prudent qu’ailleurs ». Toutes les écoles vont rouvrir, « toutes les familles doivent pouvoir scolariser leurs enfants, du moins une partie de la semaine », a insisté Jean-Michel Blanquer; de même tous les collèges seront ouverts, y compris en zone verte les classes de 4e et de 3e ; ainsi que les lycées, mais progressivement (lire par ailleurs). Le ministre de l’Éducation a, d’ailleurs, annoncé l’annulation de l’épreuve orale du bac français. 

C’est pour les cafés et restaurants que la différence entre zones orange et verte sera la plus sensible. Ils pourront rouvrir dès mardi presque partout en France, moyennant bien sûr le respect de strictes règles sanitaires (distances entre chaque table, nombre maximum de convives…) En Île-de-France, seule les terrasses auront droit de cité. De même, et c’est une bonne surprise, parcs et jardins seront accessibles dès demain; les maires pourront cependant demander que l’on s’y promène masqué. Les piscines, salles de sport, théâtre et parcs de loisir rouvriront dès mardi en zone verte. Autre heureuse surprise : la réouverture dès le 22 juin des cinémas. 

Une autre mesure spectaculaire – et très attendue – est la suppression de la limite des 100 kilomètres, laquelle – quoi qu’en ait dit hier le Premier ministre – était de moins en moins respectée. «Elle a été très utile, assurait-il, mais aujourd’hui cette mesure n’a plus de justification.» Néanmoins, «la fin de cette interdiction ne doit pas signifier un relâchement. Moins on se déplace, moins le virus se propage ». 

Un nouveau front 

Restent donc les quelques interdictions qui ne seront pas levées avant, au moins le prochain rendez-vous, celui du 22 juin qui devrait ouvrir la phase 3 du déconfinement: interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public, et de plus de 5 000 personnes pour les manifestations en plein air; fermeture maintenue des salles de jeu, stades et discothèques ; proscription des sports collectifs. Le télétravail reste encouragé, de même que l’activité partielle pour ceux qui ne peuvent y avoir recours. 

Très pédagogue, mais voulant éviter les procès en infantilisation qui furent intentés au gouvernement, Édouard Philippe a mis l’accent sur la responsabilité de chacun. « L’esprit de ces règles est encore plus important que leur lettre, a-t-il dit alors que se profile un autre combat : la « mobilisation pour faire face à la crise économique et sociale ». Laquelle ne fut qu’à peine évoquée hier, sauf quand le Premier ministre a mentionné le chiffre « malheureusement historique » des 800 000 demandeurs d’emploi supplémentaires annoncés par Pôle Emploi pour le mois d’avril. Gageons que ce « nouveau front qui s’ouvre», selon l’expression d’Édouard Philippe, sera au cœur de sa prochaine conférence de presse.

2020 05 29 déconfinement 2

2020 05 29 déconfinement 3

2020 05 29 SO Quatre indicateurs pour le suivi

2020 05 29 SO Déconfinement plus stressant ou pas

2020 05 29 SO Déconfinement plus stressant ou pas2