Sud-Ouest du 5 février 2020 

Cabanac-et-Villagrains : Un nouveau capitaine au centre de secours

cabanacLe capitaine Adrien a souhaité la bienvenue à son successeur, le capitaine Mathieu Soudy, ainsi qu’au lieutenant-colonel Florensan, nouveau chef du groupement territorial Sud-Est. PHOTO S. V. 

« La Sainte-Barbe a cette vertu, nous inviter à nous rassembler et à réaffirmer l’esprit de convivialité qui nous anime », a déclaré samedi soir le capitaine Adrien, non sans émotion, puisqu’après un peu plus de quatre ans dans les Graves et le Sud-Gironde, il exercera prochainement ses fonctions à Andernos-Lanton. 

L’officier n’a pas manqué d’évoquer la pression opérationnelle qui s’exerce un peu plus chaque année sur les pompiers pour répondre à une attente toujours plus forte de la population. Pression à laquelle s’ajoute une montée en puissance des incivilités, ce que tous les élus dénonceront à leur tour et partageront avec le major Calvet, représentant la gendarmerie. 

Les faits marquants en 2019 

Plusieurs accidents graves sur diverses communes ont marqué les esprits, ainsi que trois feux de forêt, dont un hors secteur, qui ont mobilisé de nombreux moyens de lutte. Des choses positives ont heureusement agrémenté l’année : plusieurs travaux de réfection ont été effectués dans la caserne et l’arrivée de nouveaux véhicules, dont une ambulance, a été très appréciée. 

Après avoir passé en revue les objectifs pour 2020, le capitaine Adrien a évoqué la mobilité des personnels (deux départs et trois arrivées) et la richesse de la vie associative, pilotée par Boris Lesous. Après des remerciements à tout le personnel du centre avec qui il a été « fier de travailler et de partager des moments conviviaux », l’officier a souhaité la bienvenue à son successeur, le capitaine Mathieu Soudy, ainsi qu’au lieutenant-colonel Éric Florensan, nouveau chef du groupement territorial Sud-Est. Celui-ci s’est, pour sa part, félicité de la complémentarité entre professionnels et volontaires. Il n’a pas manqué de souligner que la situation géographique de Cabanac lui vaut d’être au cœur du dispositif girondin sur les feux de forêt. 

Un engagement apprécié 

Premier à prendre la parole, Benoît Darbo, maire de Cabanac-et-Villagrains, a évoqué l’extraordinaire travail d’équipe, en toutes circonstances, et le soutien qu’il trouve auprès des pompiers et des gendarmes dans « l’exercice périlleux d’accueil des gens du voyage » chaque année. « Car, a-t-il poursuivi, à ce moment-là, la population de la commune double pendant quinze jours. » L’édile a ensuite appelé « à continuer avec ces valeurs magnifiques que vous portez au quotidien ». Idée reprise, avec des mots différents, par Bernard Fath, conseiller départemental, qui a envisagé par ailleurs « une réflexion pour transférer l’entretien des pistes DFCI à une autre instance, pour soulager les finances locales » et regretté, comme la députée Sophie Mette, les trop nombreuses agressions contre les pompiers. Il les a assurés « du soutien infaillible d’élus qui les respectent ». 

La cérémonie a bien évidemment fait une place aux remises de médailles, galons et insignes de corps, dont une médaille échelon or à Franck Moreira pour trente ans de service.