Sud-Ouest du 23 janvier 2020 

Sainte-Hélène : Les pompiers fêtent leur sainte patronne

sainte-hélène 23

Le week-end dernier, les cérémonies de la fête de la Sainte-Barbe ont débuté par une messe, célébrée par le père François Kabonzo, suivie d’un dépôt de gerbe au monument aux morts. Le commandant David Brunner, le capitaine Corentin Fuster, chef de centre, le capitaine David Pezet, l’adjudant-chef Marcel Roumegous et le lieutenant Christophe Aillerie, adjoints au chef, encadraient les hommes du centre de secours de la commune. 

À la salle des fêtes, en présence de Pascale Got, conseillère départementale, et du maire Allain Camedescasse, le capitaine Fuster a fait le bilan de l’année écoulée. Pour le département, ce sont 137 000 interventions qui ont eu lieu, en hausse par rapport à l’an dernier, sans doute à cause de l’augmentation de la population puisque chaque année, ce sont plus de 20 000 habitants qui viennent s’installer en Gironde. 

35 pompiers au centre 

Pour Sainte-Hélène, il y a eu 378 sollicitations. Une sollicitation est un départ, parfois suivi d’aucune intervention, comme des couvertures de secteur pour d’autres centres. 

La disponibilité des sapeurs a été plus grande, que ce soit en journée, en week-end ou en nuits. On compte 69 jours de garde de forêt, ce qui représente 310 sollicitations par agent, soit en garde pour danger climatique, soit en garde ambulance, sur le secteur, mais aussi pour prêter main-forte à la métropole. À ce jour, le centre de la commune compte 35 sapeurs-pompiers (contre 28 l’an dernier) dont 32 volontaires et trois professionnels. Le recrutement a fonctionné, grâce à plusieurs opérations de communication, comme le stand sur le site de la Foire de Sainte-Croix, ou pour le Téléthon. 

29 hectares brûlés en 2019 

Pour mieux appréhender les problèmes locaux, des rencontres seront organisées avec des professionnels de la forêt et des industries locales. Le capitaine Pezet a indiqué que l’activité des sapeurs-pompiers en Gironde avait augmenté de 2 à 5%. Pour cela, «il faut des budgets importants ». En réponse, Pascale Got a rappelé l’intérêt que porte le Département au Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) et à ses besoins. 

Sur le groupement nord-ouest (GNO), plus de 9 000 interventions, un nombre pratiquement stable malgré une hausse dans le secours à personne et une baisse dans les feux de forêts. En Gironde, il y a eu 500 départs de feu et 416 hectares de forêt détruits, alors que sur le GNO, il y a eu 72 départs de feu de forêt, pour 29 hectares de brûlés. Le commandant David Bruner a précisé que l’Amicale locale avait un rôle important dans le cadre de la solidarité, laquelle fonctionnait au maximum chez les sapeurs-pompiers. 

Le maire a rappelé son attachement au centre de secours et a remercié les soldats du feu pour leur efficacité qu’il avait personnellement constatée, l’an dernier. Après les remises des décorations, un repas amical a terminé cette célébration annuelle.