Sud-Ouest du 22 janvier 2020 

Une quinzaine de pompiers pour une même famille 

MACAU La Sainte-Barbe a été l’occasion samedi de faire le bilan de l’activité du centre de secours et de célébrer les Joubert, une famille de soldats du feu

une quinzaine

Dans la grande famille des sapeurs-pompiers volontaires de la caserne de Macau, on demande le chef, à savoir le commandant Fabrice Jaubert, baptisé amicalement «Babi». Et comme un Jaubert peut en cacher un autre, voici le jeune Thomas, 22 ans, pompier depuis quatre ans, qui a reçu le grade de caporal samedi soir, à l’occasion de la Sainte-Barbe. Il est pompier industriel à Ariane-Espace et prépare le concours de pompier professionnel. «J’adore me rendre utile. Pompier, c’est une passion depuis tout petit. J’aime le sport, l’entraide et la camaraderie qui règnent ici, l’esprit d’équipe… C’est une grande famille, au sens propre comme au figuré!» 

En effet, Vincent Jaubert, son père, adjoint à la vie citoyenne, associative et gestion des animations, assistait bien sûr à la cérémonie. Lui aussi a été sapeur-pompier volontaire il y a quelques années, tout comme son père. 

Et voilà, Daniel Jaubert, dit « le marcheur», frère du précédent et du chef, qui a été en 1966 un des premiers volontaires à intégrer la « vieille » caserne derrière l’église. « En 1967, se souvient-il, j’ai connu mon premier grand feu. C’était dans les marais de Labarde. On n’avait rien, ni matériel ni équipement. Je suis parti en catastrophe en chaussons et en short! Je suis revenu en lambeaux…» Ainsi, une quinzaine de Jaubert, hommes et femmes, ont été ou sont sapeurs-pompiers volontaires au centre de secours de Macau, qui compte 72 soldats du feu dont un officier supérieur, cinq officiers, deux infirmiers et six nouvelles recrues cette année. 

1 553 interventions en 2019 

En 2019, ils ont connu 1 553 interventions. Le chef Fabrice Jaubert a présenté son bilan aux personnes présentes: les maires Chrystel Colmont (Macau), Didier Mau (Le Pian-Médoc), Philippe Ducamp (Ludon-Médoc), Gérard Larrue, président de la DFCI (Défense des forêts contre les incendies) Pian/Macau, le major de la gendarmerie de Macau, le président de l’amicale… et plusieurs élus de la Communauté de communes (CdC) Médoc Estuaire, en compagnie du commandant adjoint au chef de groupement Paul Chemitte, sur le départ vers d’autres aventures. Il a également dressé le bilan du groupement et salué l’engagement des sapeurs-pompiers, «très attachés à leur caserne et très impliqués dans leur territoire». 

Par contre, il était attendu par les élus sur l’avenir de cette caserne vieillissante : « Votre tour viendra!» 

Quant au lieutenant Pascal Clairac, responsable de la section des jeunes sapeurs-pompiers (JSP), créée d’ailleurs par un autre Jaubert (le grand-père), il a annoncé avoir recruté en 2019 «19 nouveaux venus s’ajouter aux 14 déjà présents, soit un groupe de 33, un des plus importants de Gironde. Cinq d’entre eux vont se présenter au brevet national. Depuis 2010, nous avons 100% de réussite! C’est une équipe dynamique encadrée par quatre formateurs. Le 16 mai, Macau organisera d’ailleurs le rassemblement technique girondin de 700 JSP. Je fais moi aussi le vœu que le dossier de réhabilitation de la caserne voit le jour, ce qui permettrait d’avoir des vestiaires garçons et filles séparés, une salle de cours et un lieu de stockage pour le matériel de la section JSP» 

Quant à la maire Chrystel Colmont, elle a dit toute sa fierté d’avoir une caserne dans la commune, « une tradition séculaire où plusieurs générations se succèdent». Ferme, elle a aussi réclamé des travaux: «L’an dernier, c’était la même réponse. Il nous faut un centre de secours digne de cette équipe où il y a du cœur.»

une quinzaine 2