Sud-Ouest du 12 janvier 2020

2020 01 12 SO Les hommes sont tellement stupides

20 Minutes du 12 janvier 2020 

VIDEO. Incendies en Australie : Un pompier meurt dans l’Etat de Victoria 

CATASTROPHE Au moins 27 personnes sont mortes depuis le début des incendies, en septembre

20 minutes 12 2Des pompiers et pompières préparent leur stratégie en Australie. — Rick Rycroft/AP/SIPA 

Un pompier de 60 ans est mort en combattant un incendie dans le sud-est de l’Australie, a annoncé un responsable des pompiers locaux, ce qui porte à au moins 27 le nombre de personnes décédées depuis le déclenchement des gigantesques feux dans le pays. Ce pompier a été « pris dans un incident alors qu’il travaillait sur un incendie dans les environs d’Omeo, entraînant sa mort », a déclaré Chris Hardman, le chef des pompiers des forêts de l’Etat du Victoria. L’homme aurait été frappé par un arbre, a-t-on précisé.

Le bilan des victimes s’est donc alourdi alors que les combattants et combattantes du feu profitaient d’une météo plus fraîche pour diriger des brûlis et renforcer les lignes de confinement des incendies. Le Premier ministre Scott Morrison a par ailleurs déclaré sur la chaîne de télévision ABC qu’il était « nécessaire » de lancer une commission d’enquête sur les incendies, lui dont la gestion de la crise suscite des critiques persistantes. 

Lutte contre les émissions de gaz à effet de serre mais…

Scott Morrison a reconnu l’exaspération de la population devant des incendies qui ont déjà détruit une zone de la taille de la Corée du Sud ou du Portugal, et enveloppaient à nouveau Sydney de fumée dimanche. « Dans les années à venir, nous allons continuer à faire évoluer notre politique dans ce domaine pour réduire encore plus les émissions [de gaz à effet de serre] et nous le ferons sans taxe carbone, sans augmenter les prix de l’électricité et sans fermer les industries traditionnelles » de charbon, a-t-il déclaré.

Liés à une sécheresse particulièrement grave en Australie, ces incendies sont de plus aggravés par le réchauffement climatique. Les scientifiques prédisent de longue date que la récurrence de ces événements météorologiques extrêmes ne fera que s’aggraver. L’année 2019 a été en Australie la plus chaude et la plus sèche depuis le début des relevés météorologiques. La journée du 18 décembre a été la plus chaude jamais constatée, avec une moyenne nationale des températures maximales de 41,9 °C.

Franceinfo du 12 janvier 2020 

Incendies en Australie : seuls contre les flammes 

Des journalistes de France 2 ont rencontré des Australiens qui s'organisent pour sauver leurs maisons des flammes.

Impossible de prendre du repos, même au beau milieu de la nuit. Brett Miners, un éleveur, surveille les environs de sa propriété. Au volant de sa voiture, il roule avec à l'arrière une lance à incendie et un réservoir. Le feu est partout. "Je continue à patrouiller. Car si le vent se lève, il faut voir dans quelle direction les flammes se propagent. Je m'assure que le feu ne traverse pas la route", explique-t-il. 

"Il y a déjà eu sept départs de feu sur mon terrain cette semaine" 

Il n'est pas possible d'éteindre tous les feux, il faut faire des choix. Ici, sur 100 kilomètres à la ronde, tout a déjà brûlé. L'ordre d'évacuation a été lancé il y a une semaine mais Brett Miners est resté pour défendre ses troupeaux et sa ferme. Sa femme et ses trois enfants sont partis. Il se bat tout seul. "Il y a déjà eu sept départs de feu sur mon terrain cette semaine. J'ai perdu entre 40 et 60 hectares. Cela peut sembler effrayant, mais je n'ai pas le choix. Si je ne m'étais pas battu, tout aurait brûlé", indique-t-il. Comme lui, ils sont des milliers à défendre leur maison.

Sud-Ouest du 12 janvier 2020 

2020 01 12 SO Le cauchemar australienSud-Ouest du 12 janvier 2020 

«Un pays à jamais marqué par cette tragédie»

un pays a jamais marqué

un pays a jamais marqué2Depuis plusieurs semaines, les mêmes images, les mêmes récits secouent l’Australie : des maisons et des forêts entières calcinées, des pluies de cendres, des familles évacuées et des larmes, encore et encore. PHOTOS AFP ET MAXPPP 

AUSTRALIE Des feux meurtriers et dévastateurs embrasent de nombreuses régions depuis maintenant quatre mois. Le gouvernement conservateur est pointé du doigt et la colère gronde

un pays a jamais marqué3

"Cela fait quatre mois. Quatre long mois à se lever le matin, baignés dans un brouillard lugubre et privés d’aurore. Le soleil, prisonnier d’un épais nuage de fumée, ne fait que quelques rares apparitions. Et quand il se montre enfin, ce n’est jamais sans son manteau couleur orange sanguine. 

L’Australie brûle comme jamais et rien ne laisse présager une accalmie. En Nouvelle-Galles du Sud, mais aussi désormais dans le Victoria et en Australie du Sud, les décors de carte postale ont laissé place à des paysages dignes de Mad Max. Il y règne une ambiance de fin du monde. Les habitants ont presque fini par s’habituer, ou plutôt, se sont résignés. Souvent, la nuit tombe en plein jour. Parfois, il pleut. Des cendres, des braises même, quand les feux se rapprochent. 

Aux informations, toujours les mêmes images, toujours les mêmes récits: des flammes aussi hautes que des tours de HLM, des maisons calcinées, des milliers de réfugiés sur les plages, des larmes, des pompiers se battant sans relâche, des personnes terrifiées, encore des larmes… Le sentiment de revivre la même chose encore et encore, sans pouvoir mettre fin au cauchemar. Et pendant ce temps, le gouvernement de Scott Morrison ne fait rien, ou presque. Comme si la situation n’avait rien d’anormale. Et pourtant… 

Des signes avant-coureurs niés  

En Australie, les feux de brousse ont toujours existé et s’inscrivent dans la nature même du pays. «Mais ce qui se passe depuis quatre mois est très très loin de ce que l’on pourrait juger ‘‘normal’’, explique Sean Doherty, journaliste, surfeur et activiste. Cela fait longtemps que l’on observe les signes avant-coureurs d’une telle catastrophe, mais pour autant rien n’a été tenté pour prévenir ce qui allait forcément arriver. Aujourd’hui, ces feux semblent inarrêtables et sont la conséquence d’un sérieux et réel changement de notre météo. L’année 2019 a été la plus chaude et sèche de notre histoire», créant le parfait environnement pour non seulement favoriser les départs de feux de brousse, mais aussi les attiser."...

un pays a jamais marqué5

2020_01_12_SO_Un_pays_à_jamais_marqué_par_cette_tragédie

Sud-Ouest du 12 janvier 2020 

Les koalas au supplice 

BIODIVERSITÉ Avec les incendies, ce sont des écosystèmes uniques qui partent en fumée. Derrière le symbole du koala, tout un cortège d’espèces souffre

les koalas

"Sur les cartes plus ou moins réalistes où clignotent les foyers d’incendie, l’île-continent est transformée en gigantesque brasier, une gueule de l’enfer d’où rien ni personne ne réchappera. Les chiffres attestent cliniquement l’ampleur du désastre. Depuis la fin de l’hiver austral, au mois d’août, huit millions d’hectares environ seraient partis en fumée, près de huit fois la superficie totale du massif forestier des Landes de Gascogne. L’équivalent de l’Autriche. C’est évidemment énorme. Mais il faut avoir les échelles à l’esprit: l’Australie, c’est 92 fois l’Autriche."...

2020_01_12_SO_Les_koalas_au_supplice

2020 01 12 SO L'émotion et l'effroi ont franchi les océans