Ouest France du 10 janvier 2020 

Australie. La chaleur s’intensifie, des incendies ont fusionné 

Deux gigantesques incendies ont, sous l’effet des vents, fusionné vendredi dans le sud-est de l’Australie en un brasier qui a déjà détruit une superficie 55 fois plus grande que Paris. Une nouvelle vague de chaleur touche la région.

austra 11Un feu près d'une habitation à Penrose au NSW Southern Highlands, au Sud de Sydney, ce 10 janvier./TAAP IMAGE/DAN HIMBRECHTS/VIA REUTERS 

Les conditions sont difficiles aujourd’hui, a expliqué vendredi 10 janvier aux journalistes le chef des pompiers dans les zones rurales de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, Shane Fitzsimmons. Ce sont les vents chauds et secs qui constituent de nouveau le véritable défi. 

Voilà plusieurs jours que les autorités redoutaient l’arrivée aujourd’hui d’une nouvelle vague de chaleur catastrophique dans un pays en proie depuis septembre à une crise catastrophique des feux de forêts. Comme attendu, le mercure a dépassé vendredi les 40 degrés dans les États de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud, et l’inquiétude se portait désormais sur un  « mégafeu »  né vendredi après-midi de la jonction de deux incendies. 

Ce seul brasier a réduit en cendres une superficie de plus de 6 000 km2, soit plus de 55 fois la taille de Paris. L'état de catastrophe naturelle avait été prolongé de 48 heures en prévision de cette nouvelle vague de chaleur, survenue après quelques jours de températures plus favorables à la lutte contre les incendies. 

Et des ordres d’évacuation avaient été lancés dans les zones frontalières de la Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria.

2020_01_10_Ouest_France_La_chaleur_s'intensifie_des_incendies_ont_fusionné