Sud-Ouest du 15 octobre 2019 

Le plan d’intervention nucléaire est élargi 

SANTÉ Vendredi, était dévoilée la nouvelle extension géographique du Plan particulier d’intervention en cas d’accident nucléaire. Il passe de 10 à 20 km autour de la centrale

plan d'intervention nucléaire

"Les coïncidences prennent parfois des chemins étonnants, et ne se produisent pas toujours là où l’on pourrait les attendre. C’est ainsi qu’au moment même où est lancée une enquête publique sur l’opportunité de la mise en place d’un parc éolien à Lesparre, se tenait, vendredi dernier, une réunion publique d’information relative à la récente extension géographique du Plan particulier d’intervention (PPI) en cas de survenance d’un accident dans la centrale nucléaire du Blayais. 

Éolien et nucléaire ont en effet pour but commun de produire de l’énergie électrique, et, si le vent est un allié du premier, il est plutôt un ennemi du second en cas d’incident. Située de l’autre côté de l’estuaire, la centrale et ses quatre réacteurs – qui produisent les deux tiers de l’électricité consommée en Nouvelle-Aquitaine – font maintenant partie du paysage médocain depuis 1981. Cette séparation des eaux n’empêcherait bien évidemment pas qu’un nuage radioactif, poussé par un souffle, en l’occurrence nuisible, traverse d’une rive à l’autre. 

Le périmètre d’intervention 

Cette éventualité avait déjà été prise en considération par l’État lors de l’élaboration d’un premier PPI en 2017, instaurant un plan d’urgence pour la protection des populations dans un périmètre de 10 kilomètres autour de la centrale. Ce dernier vient d’être élargi à 20 kilomètres, et concerne dorénavant 26 communes de la presqu’île médocaine. Le but premier de la réunion, présidée par le sous-préfet Jean-Philippe Dargent, était donc d’informer le public de la teneur du plan et des dispositions à mettre en œuvre en cas d’accident, la première d’entre elles étant qu’il ne survienne pas. Ce que confirmait Séverin Buresi, directeur de la centrale, en affirmant que « La sécurité est une obsession », tout en détaillant avec Yoann Faoucher, responsable de l’autorité de sécurité nucléaire (ASN), les nombreux contrôles dont l’unité de production fait régulièrement l’objet."...

2019_10_15_SO_Le_plan_d'intervention_nucléaire_est_élargi