2019 10 13 SO Dans les entrailles de la centrale du Blayais

Sud-Ouest du 13 octobre 2019 

Au Blayais, plongée dans les entrailles du réacteur arrêté 

CENTRALE NUCLÉAIRE À l’arrêt depuis le 31 août pour son rechargement en combustible, le réacteur n°4 fait l’objet de lourdes opérations de maintenance. Une course contre la montre

plongée dans les entraillesDans le bâtiment réacteur n°4, les générateurs de vapeur sont ceints d’échafaudages au-dessus de la cuve déchargée de son combustible. LAURENT THEILLET

"Un réacteur de centrale nucléaire est un lointain cousin du poêle à bois. Le feu étouffé, il faut laisser refroidir la bête, lui ouvrir le ventre, vider les cendres, le remplir de jolies bûches bien sèches, refermer et craquer une allumette. Tout bien considéré, c’est l’opération en cours sur la tranche n°4 de la centrale du Blayais, plantée à Braud-et-Saint-Louis, sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde. Elle revient une fois par an sur le calendrier d’EDF. 

La sieste de cette machine de 900 mégawatts (MW) devrait durer deux mois. Elle a été arrêtée le 31 août, au beau milieu de la nuit. Elle est programmée pour repartir à la fin octobre, quand l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) aura délivré son sésame. À deux pas, les trois autres réacteurs de la centrale girondine – les « tranches » dans le jargon – tournent à plein régime. Ils doivent eux aussi se soumettre à la règle des arrêts périodiques, généralement entre mars et octobre, en dehors des grands froids qui déclenchent les plus fortes consommations d’électricité."...

plongée dans les entrailles 6 

2019_10_13_SO_Au_Blayais_plongée_dans_les_entrailles_du_réacteur_arrêté

Sud-Ouest du 13 octobre 2019 

Un chantier énorme se profile à l’horizon 

GRAND CARÉNAGE Pour continuer à exploiter la centrale au-delà de quarante ans, EDF devra améliorer la sûreté de ses installations

carénage

"Il y a dix jours, la préfète de la Gironde, Fabienne Buccio, portait sur les fonts baptismaux le « comité grand carénage» de la centrale du Blayais. Il s’agit de coordonner tous les acteurs économiques du territoire pour mener à bien un énorme chantier d’amélioration de la sûreté des quatre réacteurs. EDF a prévu d’investir la bagatelle d’un milliard d’euros pour cette opération étirée sur la prochaine décennie."...

2019_10_13_SO_Un_chantier_énorme_se_profile_à_l'horizon