Sud-Ouest du 9 octobre 2019 

La fin de la brigade nautique 

BORDEAUX Créée au lendemain d’une série de noyade en Garonne, la brigade nautique va disparaître le 1er novembre. Sans faire de vague

la fin de la brigade nautique

"Il ne voulait pas donner l’impression d’avoir quitté le navire sans avoir rien tenté. Dès l’annonce de la dissolution de la brigade nautique, prévue sans sommation d’usage pour le 1er novembre, un de ses membres a lancé une pétition en ligne. «Sauvons la brigade nautique de Bordeaux » n’a pour l’heure réuni que 247 signatures."...

..."La brigade nautique de Bordeaux a été créée en janvier 2013 à la suite d’une série de noyades liées à l’alcool. Une décision politique et contextuelle annoncée à l’automne par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls et venant en complément d’une série de mesures – installation de bouées, meilleur éclairage, vidéoprotection ciblée…

Rationalisation des effectifs 

« Elle a montré son efficacité », estime un policier de la brigade nautique qui avance le chiffre de 47 personnes sauvées de la noyade depuis janvier 2013. « Cela veut dire 47 personnes tirées des eaux du fleuve le plus dangereux d’Europe. Or on sait qu’en restant 5 ou 10 minutes dans la Garonne, on a très peu de chances de s’en sortir.» 

Contrôler les bateaux et leurs bons équipements de sécurité, déloger les squatters de carrelets, rappeler à l’ordre des dizaines d’inconscients qui franchissent les garde-corps sur les quais, venir en aide aux navires en mauvaise posture ou les escorter, interpeller après les avoir pris en chasse des individus dangereux filant par voie fluviale : l’activité de la brigade dépasse de loin le sauvetage"...

2019_10_09_SO_La_fin_de_la_brigade_nautique