LCI du 7 octobre 2019

47,6°C, du jamais vu en octobre : les records de chaleur se multiplient partout dans le monde

BOUILLANT - Si l’été est terminé dans l’hémisphère nord, cela n’empêche pas la chaleur de continuer à s’inviter, parfois de manière remarquable. En témoigne le dernier record battu jeudi dernier au Koweït alors qu’on apprend dans le même temps que le mois de septembre 2019 a également atteint des sommets

C’est tout simplement du jamais vu ! Jeudi dernier, l’hémisphère nord a enregistré son nouveau record de chaleur pour un mois d’octobre avec une valeur de 47,6°C à Wafra, au Koweït. Jusqu’à présent, la température la plus haute mesurée sur une station de l’hémisphère nord en octobre était de 47,2°C à Mecca, dans le sud de la Californie, le 2 octobre 1980. Ces 47,6°C mesurés au Koweït sont aussi la 2e valeur la plus haute jamais mesurée au cours du 10e mois de l’année dans le monde, juste derrière les 48,4°C observés à Vredendal (Afrique du Sud), le 27 octobre 2015. 

VOIR AUSSI

Ce nouveau record intervient alors que plusieurs vagues de chaleur se sont produites un peu partout dans le monde ces derniers jours. Ce fut le cas aux Etats-Unis et au Canada où les valeurs se sont approchées des 40°C à l’ombre avec notamment 35°C à New York et 36,7°C à Washington, un niveau jamais atteint en octobre depuis le début des relevés météo. Même constat en Asie, que ce soit en Mongolie, en Chine, au Japon et en Corée du Nord avec souvent plus de 30°C. L’Arctique n’en est également pas en reste avec un exceptionnel 4,9°C enregistré le 1er octobre à Alert (Canada), dans l’endroit habité le plus au nord de la planète, soit près de 20°C au-dessus des normales de saison.

Mois de septembre le plus chaud de l’histoire

Une folle série qui fait elle même suite à un mois de septembre lui aussi record. Selon un rapport publié par le service européen Copernicus Climate Change Service (C3S), il prend la 1ère place des mois de septembre les plus chauds depuis le début des relevés météorologiques, avec une anomalie de +0,575°C par rapport aux normales 1981-2010. Il devance de peu le précédent record de septembre 2016 (+0,554°C). Par ailleurs, en s’intéressant au classement de plus près, on s’aperçoit que les mois de septembre des 7 dernières années (2013 à 2019) sont ainsi les 7 mois de septembre les plus chauds depuis le début des mesures.

Et en France ?

Plus près de nous, les derniers records remarquables que l’on a connus datent des mois de juin et de juillet, lors des deux périodes de canicule. En septembre, les valeurs se sont situées en moyenne 1,2°C au-dessus des normales saisonnières. En France, ce mois de septembre n’entre pas dans le top 10 des mois de septembre les plus chauds. En revanche, la période janvier-septembre 2019 se classe quant à elle au 3e rang de ces périodes les plus chaudes avec une anomalie de +1°C par rapport à la norme, derrière janvier-septembre 2018 (+1,4°C) et janvier-septembre 2003 (+1,3°C). 

VOIR AUSSI

Depuis le début de l’année 2019, tous les mois sauf janvier et mai ont observé des températures supérieures aux normales de saison, une tendance qui se confirme année après année.