Sud-Ouest du 11 septembre 2019

2019 09 11 SO Les sauveteurs ont eu fort à faire

2019 09 11 SO Nombre de sauvetages

Sud-Ouest du 11 septembre 2019 

Plus de sauvetages, moins de police de plage 

SÉCURITÉ Cet été, la saison des sauveteurs nautiques a été marquée par de nombreuses interventions. La canicule a fait son effet. En parallèle, l’activité de police de plage a baissé

plus de sauvetage

«Cet été, nous avons connu une grosse activité de sauvetage sur les communes du Porge et de Lège-Cap-Ferret. C’est certainement dû au relief des bancs de sable, des courants et de la configuration des accès plage et ses parkings pouvant accueillir un nombre important d’estivants. Le cas notamment sur la plage du Grand Crohot, où le stationnement est gratuit et les accès multiples. Il est à noter aussi une forte activité de sauvetage à Lacanau du fait de l’affluence constatée au moment de la venue de la Patrouille de France et de la semaine du Lacanau Pro» 

Cyril Lambert est le référent national des Nageurs sauveteurs CRS pour le syndicat Unsa Police. Il précise encore : «Beaucoup d’interventions ont eu, lieu hors heures de surveillance du fait des conditions océanes et surtout de la canicule, de l’ensoleillement très présent cette saison. Nous avons dû travailler parfois jusqu’à 22 h 30 pour éviter des accidents.» 

Trois noyades, un drame évité 

Dans le Médoc, la saison a été marquée par trois événements tragiques et un drame évité d’extrême justesse. Mercredi 24juillet, un homme de 64 ans, qui se baignait à environ 800 mètres au sud de la plage centrale de Carcans, dans une zone non surveillée, s’est retrouvé en difficulté. Malgré l’alerte passée par des témoins aux sauveteurs nautiques du poste de secours, l’homme n’a pu être secouru à temps.

plus de sauvetage 3

Lors de cette même journée, sur les autres plages de Gironde, l’activité de sauvetage a été particulièrement intense. Après une longue période sans houle, des déferlantes de 1,5 à 2 mètres ont contribué à activer de forts courants dans les baïnes, sans compter un niveau de marée (basse et faible coefficient) en milieu de journée, favorisant encore plus le risque d’être pris au piège dans les courants. Cette journée ensoleillée avec un mercure généreux poussait à la baignade. 

Mardi 30 juillet, c’est un homme de 25 ans qui a perdu la vie sur la plage d’Hourtin. La victime, qui se baignait en dehors des heures de surveillance, vers 20 heures, a été prise au piège d’un courant de baïne. Malgré l’intervention de surfeurs, elle n’a pu être réanimée. 

Au Porge, samedi 15 août, vers 20 heures, après la fermeture du poste de secours, huit baigneurs se sont retrouvés en difficulté dans une baïne et des vagues de plus de 3 mètres. Ils ont été sauvés in extremis par deux surfeurs, le retour des sauveteurs et l’hélicoptère Dragon33. Samedi 31 août, un sexagénaire, de nationalité anglaise, qui se baignait au nord de la plage centrale, dans une zone non surveillée, n’a pu être sauvé malgré l’intervention de témoins."...

2019_09_11_SO_Plus_de_sauvetages_moins_de_police_de_plage