Franceinfo du 19 juillet 2019 

Avec la sécheresse, vigilance accrue pour éviter les incendies dans le Tarn et dans le Lot

avec la sécheresseLes pompiers du Lot en intervention sur un feu de broussailles sur la commune de Bio. / © © Les Pompiers du Lot 

Dans notre région, les incendies se multiplient ces derniers jours. Et les températures attendues dans les jours à venir en augmentent encore le risque. Pompiers et services de l'Etat appellent à la vigilance. 

Déjà une soixantaine de départs de feux dans le Tarn depuis le début de l'été... 87 hectares d'espaces naturels détruits par des incendies, dont 50 depuis le 12 juillet. Dans ce département, le risque d'incendies est élevé en ce moment, notamment à cause des conditions climatiques. Même chose dans le Lot où les feux de végétation se multiplient ces derniers jours. De quoi inciter pompiers et pouvoirs publics à appeler à la vigilance de tous. 

En France, 1 incendie sur 2 est lié à une imprudence 

4 000 feux en moyenne incendient 11 000 hectares de forêt par an en France métropolitaine. L’activité humaine est la principale cause de déclenchement d'incendies, que ce soit le fait d'une activité économique (chantiers de BTP, activités agricoles...) ou bien d’une activité du quotidien (mégots de cigarettes, barbecues ou feux de camps...). On estime qu'elle est responsable de 90% des incendies. Et sur ces 90%, la moitié est due à des imprudences et des comportements dangereux, aussi bien du fait de touristes que de riverains.

"4 incendies sur 5 sont déclenchés par une imprudence humainemartèle ainsi la préfecture du Tarn qui, "face au risque actuellement élevé en appelle à la vigilance de chacun : propriétaires, promeneurs, citoyensTous ont un rôle à jouer dans la prévention et la diffusion de l’information, dans la veille et dans l’alerte". 

Surveillance accrue dans le Lot 

Dans le Lot, les pompiers surveillent leur territoire de façon accrue en cette période de fortes chaleurs. "Nous recevons des cartes météo qui nous donnent chaque jour le niveau de risque feux de forêt" explique le capitaine Anne-Sophie Lejeune, responsable du service réponse opérationnelle au SDIS du Lot, "le risque va de léger à très sévère... Aujourd'hui, la majorité du département est en risque sévère". De quoi inciter la préfecture à rappeler elle aussi les conseils de prudence : "ça consiste à ne pas jeter votre mégot par la fenêtre si vous roulez en voiture, à ne pas faire de barbecue dans une zone un peu sèche ou à proximité d'une forêt" détaille Jean-Paul Lacouture, directeur de cabinet du préfet, "ce n'est vraiment que du bon sens mais il faut le marteler". 

Voir ici le reportage dans le Lot d'Eric Marlot et Lydia Querin :

Une campagne nationale lancée 

Une campagne de prévention a aussi été lancée au niveau national en début d'été, pour appeler chacun à la prudence et à la vigilance. Elle est relayée sur de nombreux sites internet

feux de forêt prévenir© Ministère de la transition écologique et solidaire

Les précautions à prendre

  • Éviter de pénétrer dans les massifs forestiers, en véhicule ou à pied.

  • Se renseigner sur les conditions météorologiques avant de se rendre en forêt.

  • Avoir un téléphone portable sur soi pour alerter les secours en cas de besoin.

  • Prévenir ses proches de l’itinéraire emprunté.

  • Respecter les chemins balisés et les interdictions d’accès aux zones boisées.

  • Ne pas fumer ni jeter de mégots en zone boisée, ou par la fenêtre de la voiture.

  • Prendre garde à l’endroit où est stationnée la voiture : le pot d’échappement à haute température peut enflammer l’herbe sèche.

  • Veiller à camper dans un lieu autorisé, sécurisé et protégé.

  • Ne jamais allumer de feu en forêt, dans les bois ou à proximité, même s’il s’agit d’un barbecue.

  • Ne pas procéder à des incinérations et brûlages dirigés.

  • Éviter tous travaux créant un risque d'inflammation qui pourrait se propager aux végétaux.

Comment bien réagir en cas de feu de forêt ?

  • Alerter les secours en composant le 18 ou le 112.

  • Essayer de localiser le feu.

  • Essayer d’éteindre le feu avec de la terre, du sable ou de l’eau sans se mettre en danger.

  • Signaler tout comportement suspect aux forces de gendarmerie et de police.