Europe 1 du 25 juin 2019 

Les pompiers en grève : "Il ne relève pas des sapeurs-pompiers de faire tout et n’importe quoi"

...""Ça va conduire un jour à ce qu’il y ait des manquements" 

"Notre service public de secours français est malade. Malade d’un manque d’effectif, malade d’un manque de moyens, malade de réponses inadaptées et d’une sure-sollicitation aux carences induites par les services de l’État", martèle encore le syndicaliste. " Il ne relève pas des sapeurs-pompiers de faire tout et n’importe quoi. Lorsque le Samu n’est pas en capacité de diligenter un médecin à domicile, c’est plus facile pour eux d’appuyer sur le petit bouton. Donc on arrive à domicile, les gens n’attendent pas les pompiers. Ils veulent être visités par un médecin. Ce n’est pas à un pompier de faire l’ivresse sur la voie publique. C’est un délit. C’est aux forces de police d’agir." 

André Goretti s’inquiète aussi pour l’avenir. "Ça va conduire un jour à ce qu’il y ait des manquements", prévient-il. "Il y aura un feu, il y aura une urgence vitale. Et l’effectif engagé sur des carences ne sera pas en capacité de répondre à la demande.""...

2019_06_25_Europe_1_Les_pompiers_en_grève_Il_ne_relève_pas_des_sapeurs_pompiers_de_faire_tout_et_n'importe_quoi