BFMTV du 20 juin 2019 

Crise aux urgences: le mouvement ne cesse de s'amplifier, 131 services en grève

le mouvement ne cesseManifestation du collectif Inter-Urgences, le 6 juin 2019, à Paris - Aurore MESENGE / AFP 

Selon le collectif Inter-Urgences, 131 services d'urgences sont désormais en grève. Un rassemblement national est prévu le 2 juillet. 

La grève se poursuit et s'intensifie aux urgences après plus de trois mois de mobilisation. Désormais ce sont 131 services, répartis dans toute la France, qui sont concernés, selon le collectif Inter-Urgences. 

Des manifestations sont toujours organisées dans plusieurs grandes villes pour obtenir des hausses d'effectifs et de salaires. Mardi matin 121 services d'urgences en grève avaient été recensés. 

131 services d'urgences

La somme débloquée par le gouvernement insuffisante

"Attributions de financements supplémentaires", "arrêts de fermetures de services" et de "lits", "augmentation des salaires", "abandon des projets de loi" sur la santé et la fonction publique... Les revendications de l'intersyndicale n'ont pas changé depuis le précédent appel à une grève nationale le 11 juin. 

Les 70 millions mis sur la table par le gouvernement pour financer des mesures immédiates n'ont pas suffit à calmer la colère des urgentistes qui estiment que ce montant représente une part infime du budget hospitalier. Ces derniers réclament entre autres 10.000 postes d'infirmiers et aides-soignants supplémentaires, la réouverture de "lits d'aval" ainsi qu'une prime de 300 euros par mois. 

Le collectif Inter-Urgences a appelé à une manifestation nationale le 2 juillet prochain. Tout comme l'intersyndicale  CGT-FO-SUD qui a appelé mercredi les personnels de l'ensemble des établissements de santé à se joindre à cette mobilisation.