Sud-Ouest du 17 juin 2019 

«En mer, les interventions augmentent» 

ATLANTIQUE Du « Grande America » au drame de la SNSM, le premier semestre 2019 a été mouvementé pour l’amiral Jean-Louis Lozier, préfet maritime de l’Atlantique. Il fait le point

en merSamedi, un exercice grandeur nature au port de La Rochelle. P.MEUNIÉ 

..."Après le drame des Sables-d’Olonne (lire ci-dessous), le modèle de la SNSM, basé sur le bénévolat, est-il remis en cause ? 

Je tiens d’abord à souligner l’extrême dignité des rescapés, que j’ai rencontrés. Ensuite, il ne faut jamais oublier les femmes et les hommes qui veillent H24 dans les centres opérationnels de surveillance et de sauvetage (Cross) qui ont une pression énorme sur les épaules. Ils engagent des moyens et savent qu’au bout il y a des vies. Après, je ne peux que m’associer à l’unanimité des hommages à la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM). Pendant la période estivale, elle mène près de 50 % des interventions nautiques. Je sais toute l’importance qu’elle a pour sauver des vies humaines avec un nombre d’interventions en mer en augmentation ces dernières années. Le président de la République, dans son discours d’hommage, a dit que ce modèle basé sur le bénévolat serait conservé. Et je crois que c’est, encore aujourd’hui, ce système-là qui nous assure la meilleure réactivité et la meilleure connaissance des zones dans lesquelles on va naviguer. En revanche, on peut envisager d’autres modes de financement pour les canots, mais c’est une décision politique. 

La saison estivale va commencer. Autour du golfe de Gascogne, les départements qui connaissent le plus d’accidents chaque été sont le Morbihan, la Charente-Maritime et la Gironde. Y a-t-il une attention particulière sur ces départements ? 

Les gestes élémentaires lorsqu’on part en mer ne sont pas différents d’un endroit à l’autre. J’ai donné aux directeurs de la mer et du littoral dans chacun des départements des consignes de fermeté. Je sais que c’est extrêmement difficile de toucher le vacancier mais les messages sont simples: ‘‘On ne s’aventure en mer que si on maîtrise son moyen de navigation et si on a regardé la météo avant.’’ Recueilli par Ronan Le Coz, à Brest"...

hélicoptères de secours

2019_06_17_SO_En_mer_les_interventions_augmentent

2019 06 17 SO Un corps découvert en Vendée