Sud-Ouest du 3 juin 2019 

Risque nucléaire : des pastilles d’iode distribuées à 2 millions d’habitants, notamment dans le Sud-Ouest

des pastilles d'iodeLa centrale nucléaire de Golfech est située dans le Tarn-et-Garonne, à la frontière du Lot-et-Garonne. ILLUSTRATION SUD OUEST BRETON THIERRY 

"Le plan particulier d’intervention (PPI) en risque d’accident nucléaire a été étendu à 20 km autour des centrales françaises. En Gironde, Charente-Maritime et Lot-et-Garonne, de nombreuses communes sont concernées. 

Quelque 2,2 millions de riverains supplémentaires des centrales nucléaires françaises vont bientôt recevoir des comprimés d’iode et des informations sur la conduite à tenir en cas d’accident, a annoncé lundi l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). 

Les 19 centrales exploitées par EDF disposent chacun d’un Plan particulier d’intervention (PPI) qui détermine les actions de protection et les moyens de secours en cas d’accident. Or leur rayon est étendu à 20 km autour des centrales, contre 10 km auparavant, une décision qui avait été prise en 2016 par la ministre de l’Environnement et de l’énergie d’alors, Ségolène Royal. 

Cette extension "vise à organiser au mieux la réponse des pouvoirs publics ainsi qu’à sensibiliser et préparer la population à réagir en cas d’alerte nucléaire", rappelle l’ASN dans un communiqué."... 

2019_06_04_SO_Risque_nucléaire_des_pastilles_d'iode_distribuées_à_2_millions_d'habitants_notamment_dans_le_Sud_Ouest

Sud-Ouest du 4 juin 2019 

Blayais (33) : front commun contre le projet de 40 éoliennes

front communEDF renouvelables envisage d’installer des éoliennes sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde. ILLUSTRATION STÉPHANE LARTIGUE 

"Ce lundi soir, la première concertation s’est tenue aux chantiers de la Garonne à Bordeaux 

Trois heures d’échanges tendus. Ce lundi soir, la première étape de la concertation publique, mise en place par EDF renouvelables sur le projet d’un parc d’éoliennes dans le Blayais, a été agitée. Comme un premier aperçu de la teneur des discussions qui vont durer jusqu’au 12 juillet prochain. 

Une première en Gironde"...

..."Parmi les nombreuses interrogations : manque d’information pour les propriétaires de terrains et signatures de promesses de bail contraignantes, enjeux de sécurité avec la centrale nucléaire de Blaye, coût de l’électricité, du démantèlement, impact sur les sous-sols, le paysage du Blayais et du Médoc ou encore sur le tourisme et les migrations des grues cendrées… La question de la préservation de milieux naturels protégés a été au centre des échanges."...

2019_06_04_SO_Blayais_front_commun_contre_le_projet_de_40_éoliennes