Sud-Ouest du 29 mai 2019 

L’offre de soins palliatifs s’étoffe à l’hôpital

l'offre de soinsL’équipe mobile de soins palliatifs et les référents des lits dédiés. PHOTO S. M. 

L’hôpital propose depuis peu cinq lits identifiés en soins palliatifs. Une offre qui complète celle de l’équipe mobile de soins palliatifs, déjà mise en place depuis neuf ans.

Depuis le mois de mars 2019, le Centre hospitalier d’Arcachon propose cinq lits identifiés en soins palliatifs. Réservés à l’accueil des patients nécessitant des soins de support, en phase avancée ou terminale, ils complètent une offre dédiée, déjà mise en place autour d’une équipe mobile. 

1 Pour une prise en charge globale 

Les soins palliatifs visent à « permettre de vivre ce qu’il reste à vivre le plus pleinement possible », rappelle le docteur Estelle Simon-Biewer, chef de service responsable de l’équipe de soins palliatifs (EMSP). Ils s’adressent donc aux patients atteints de pathologies incurables, pour la majorité des cancers, et ce à travers trois phases, spécifique, symptomatique et terminale. Dans l’inconscient collectif, on ne retient souvent que la dernière. 

« Il s’agit d’une prise en charge globale de la personne en termes de souffrances physiques, psychologiques et sociales. » Ainsi patriciens, psychologues, infirmières et assistantes sociales travaillent de concert dans ces unités. 

2 Dans l’hôpital mais aussi en dehors 

Depuis neuf ans, l’équipe de soins palliatifs (EMSP) intervient au sein de l’hôpital et à l’extérieur, à domicile ou dans les établissements à la demande des soignants, des patients ou des familles. Elle assure des missions de formation et de coordination, assurant également le soutien des proches pendant la maladie ou après le décès. Tous les jours, une infirmière référente répond, sur une ligne spécifique, aux familles. Elle travaille par ailleurs en convention avec l’association Alliance Sud Bassin. 

Jusqu’ici, l’hôpital ne disposait pas de lits dédiés. Les soins palliatifs se faisaient dans les services dans lesquels se trouvaient les patients. L’installation de cinq lits dévolus dans le service de médecine n’empêchera toutefois pas que cela perdure. 

3 La clinique dispose aussi de cinq lits 

La clinique, qui est hébergée au Pôle de santé avec l’hôpital, dispose elle aussi de cinq lits identifiés en soins palliatifs. Regrouper les deux structures a été envisagé. « À partir de dix lits, on relève d’une unité de soins palliatifs », explique Julien Rossignol, le directeur de l’hôpital. Ce qui implique une reconnaissance d’exercice et une tarification spécifiques. 

4 Un salon pour les aidants avec le Lions Club 

Financé par le Lions Club, le salon des aidants permet aux proches de profiter d’instants de répit, au sein de la structure hospitalière. La pièce est équipée d’une télévision, d’une kitchenette, de tables et fauteuils. Elle est accessible 24 heures sur 24. 

Contacts pour les lits identifiés en soins palliatifs : 05 57 52 92 00 et secretariat.medecine@ch-arcachon.fr Et pour l’équipe mobile de soins palliatifs : 05 57 52 92 10.