Sud-Ouest du 22 mai 2019 

Le pôle hospitalier décrit « de l’intérieur »

le pôle hospitalilerAu premier plan, une vue des oppositions. Les élus de droite, du centre et d’extrême droite (gauche de la photo) d’extrême gauche, Insoumis (droite de la photo). PHOTOS H. P. 

"Élu béglais et membre de l’équipe de direction de la fondation Bagatelle, Guénolé Jan s’est exprimé sur le regroupement de cette dernière et de l’hôpital militaire Robert-Picqué."...

..."« Je le dis avec force, l’hôpital d’instruction des armées ne ferme pas, il se transforme et se déplace de 800 mètres pour s’unir avec l’hôpital de la fondation Bagatelle dans un ensemble hospitalier civil et militaire – Bahia – sur le site de Bagatelle, à Talence. » 

« Bahia existe déjà, avec un secteur 1 [sans dépassements d’honoraires, NDLR] préservé, dans l’intérêt général, avec toutes les spécialités conservées, des urgences à l’ambulatoire. »"...

..."« Déplacer le débat, faire croire que tout n’est pas encore joué, c’est jeter un trouble par conviction dogmatique. Mener un combat contre Bahia, c’est combattre, sous couvert du contraire, le service public. C’est nier la nature d’une fondation à but non lucratif, qui est un hôpital et non une clinique privée. » 

« Bahia, ce n’est pas la mort d’un service public de qualité, c’est la garantie d’une belle naissance, la garantie d’une offre de santé sur notre territoire. Bahia 2022 permet le maintien des activités des deux établissements, avec un service public redimensionné à 40 000 passages, le déploiement d’un parcours patient, le maintien et la création d’emplois. »"...

2019_05_22_SO_Le_pôle_hospitalier_décrit_de_l'intérieur

Sud-Ouest du 21 mai 2019 

Bahia ne cesse d’animer les débats municipaux

bahia ne cesseUne vue de la majorité au Conseil municipal, au premier plan le maire et les adjoints. PHOTO H. P. 

"Bègles est voisine du futur site. Les prises de parole ont été nourries lors du Conseil, vendredi.

 

Contrairement à Villenave-d’Ornon et Talence, Bègles n’est pas concernée, dans son territoire, par le regroupement de l’hôpital militaire Robert-Picqué et la fondation protestante Bagatelle, dans l’entité Bahia, de la commune de Talence (1). 

 

Reste que Bègles est voisine des deux hôpitaux par sa bordure avec la route de Toulouse, et que l’enquête publique en cours qui porte « sur la mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme (PLU) dans le cadre de Bahia » concerne la totalité des villes de la Métropole. Donc, les élus béglais, dont le spectre politique va de l’extrême gauche à l’extrême droite, avec une majorité écologiste / PS / société civile, avaient à se prononcer sur quatre points : affirmer « que l’intérêt général du projet Bahia est avéré, prioritairement en termes de santé publique » ; « donner un avis favorable à la mise en conformité du PLU » ; « réaffirmer le souhait que la reconversion de l’hôpital d’instruction des armées Robert-Picqué, à Villenave complète l’offre locale en projets d’intérêt public (emplois, formation) et que l’espace arboré actuel soit accessible à tous. »"...

2019_05_21_SO_Bahia_ne_cesse_d'animer_les_débats_municipaux