Sud-Ouest du 7 mai 2019 

Maladie de Lyme : les médecins alertent sur les risques de "pratiques non-scientifiques"

les médecins alertentIl est aujourd’hui très difficile d’établir une cartographie fine et précise de la maladie de Lyme en France. En cause, notamment, le manque de données et la fiabilité des tests de dépistage. AFP BERTRAND GUAY 

"La borréliose de Lyme fait l’objet d’une vive controverse entre le monde médical et les associations de patients. Les associations réclament la reconnaissance de la forme chronique de la maladie. 

La virulence de certains "activistes" risque d’aboutir à des recommandations de prise en charge de la maladie de Lyme "inefficaces et hasardeuses" car sans base scientifique, avertit mardi le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence sanitaire Santé publique France. 

"Dans l’état actuel du débat (…) et la forme de certaines actions récentes d’activistes, ne pourrait-on pas (…) redouter de voir entrer dans des recommandations des pratiques non-argumentées par la science et de principe inefficaces et hasardeuses pour les malades?", craint le Dr Jean-Claude Desenclos, directeur scientifique de l’agence sanitaire, dans l’édito du BEH. 

Tout l’enjeu du débat explosif autour de cette maladie est de "réconcilier les revendications des malades, dont la souffrance est réelle, et la pratique médicale basée sur les évidences scientifiques", juge le Dr Desenclos. 

Maladie infectieuse causée par une bactérie et transmise par une piqûre de tique, la borréliose de Lyme fait l’objet d’une vive controverse entre le monde médical et les associations de patients. 

La controverse porte sur l’existence ou non de formes chroniques (c’est-à-dire dont les traitements classiques ne viennent pas à bout) de cette maladie, dont les associations réclament la reconnaissance."... 

2019_05_07_SO_Maladie_de_Lyme_les_médecins_alertent_sur_les_risques_de_pratiques_non_scientifiques