Sud-Ouest du 6 mai 2019 

Un cocon familial pour les aînés 

VIEILLESSE L’accueil familial est peu connu. Il permet à des personnes âgées encore autonomes mais isolées d’éviter la maison de retraite, voire l’Ehpad

cocon 3Clim dans chaque pièce, pas de tapis, douche adaptée, salons confortables… JeanBernard et Michel choient leurs résidents. PHOTO L. D.

"En ce mardi, Jeanne Lapeyre et Eva Brillet s’occupent dans le salon d’après-midi. La première lit, la seconde dort. Dans une autre pièce, Jean-Pierre Hironde feuillette son journal dans son fauteuil habituel. Trois personnes âgées dont le chemin de vie a fini par se croiser chez Jean-Bernard Larue, aux Églisottes-et-Chalaures, au nord-est de Libourne. Depuis six ans, lui et de fait son conjoint, Michel Guérin, se sont lancés dans l’aventure de l’accueil familial. Non sans y avoir réfléchi pendant une dizaine d’années. «Il a fallu qu’on trouve une maison, qu’on réalise des travaux et que j’obtienne mon agrément de la part du Département», indique Jean-Bernard Larue, dont la mère a elle aussi accueilli des personnes âgées à son domicile pendant une vingtaine d’années. Géré par le Conseil départemental, ce dispositif prend la forme administrative d’un contrat entre la personne accueillie et l’accueillant familial."...

..."«Même si tous les Ehpad ne sont pas pareils, je trouve ce dispositif plus agréable, plus humain et plus familial. J’ai déjà dit à mon fils que j’aimerais moi aussi finir mes jours dans une maison d’accueil », raconte Brigitte Brillet-Dumont, la fille d’Eva. Pour Christine Hironde, fille de Jean-Pierre, «c’est une vraie solution entre la sortie du domicile et l’Ehpad». Une alternative de plus en plus convoitée. D’autant qu’elle coûte autant, voire même cher. Autour de 2 000 euros par mois."...

comment postuler

2019_05_06_SO_Un_cocon_familial_pour_les_aînés

Sud-Ouest du 6 mai 2019 

«On déploie des relais » 

Amélie Laborde, en charge des accueils familiaux, évoque le rôle du Département

amélie Laborde

"« Sud Ouest » Quel est le rôle du Conseil départemental dans l’accueil familial ? 

Amélie Laborde Le Département délivre les agréments, exerce le contrôle des accueillants familiaux et effectue le suivi médico-social des personnes âgées, ce sont des visites à domicile de travailleurs sociaux, de psychologues auprès des personnes accueillies pour permettre de réaliser leur projet de vie en accueil familial. Il coordonne aussi tous les partenaires médicaux, paramédicaux et institutionnels de la prise en charge. 

Ce dispositif est-il en voie de développement ou, au contraire, peine-t-il à se déployer ? 

On a de nouveaux accueillants mais on a aussi beaucoup de départs à la retraite. Au final, le nombre d’accueillants et de places stagne. En termes de taux d’occupation, nous sommes à 90%."...

2019_05_06_SO_On_déploie_des_relais