Sud-Ouest du 3 mai 2019 

Le bois de nos forêts bientôt à Notre-Dame ? 

PATRIMOINE Comme le président néo-aquitain, Alain Rousset, la filière bois régionale est volontaire et met en avant ses atouts pour participer à la reconstruction de la cathédrale de Paris

le bois de la régionLa filière emploie 50 000 personnes dans la région. T. D

"Le 16 avril dernier, soit au lendemain de l’incendie de Notre-Dame de Paris, Anne Hidalgo est l’invitée du 7-9 de France Inter, la matinale radio la plus écoutée de France. Et en évoquant à l’antenne les innombrables appels qu’elle a reçus, la maire de la capitale cite celui d’Alain Rousset. 

Le président de Nouvelle-Aquitaine lui propose en effet de mettre à disposition du chantier de reconstruction de la cathédrale le bois de la région. Une offre légitime puisque la Nouvelle-Aquitaine est la première région sylvicole de France avec un massif de 2,8 millions d’hectares (lire cicontre)."...

le chiffre du jour

900 000 hectares de chênes 

Mais la forêt néo-aquitaine a-telle les branches suffisamment solides pour fournir le chantier de Notre-Dame ? « Très largement, répond Roland de Lary. La charpente de la cathédrale représente 20 hectares de chênes. En Nouvelle-Aquitaine, c’est 900 000 hectares.» «De surcroît, précise de son côté Bruno Lafon, les forêts d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec celles de l’époque de la cathédrale. On peut par exemple proposer du pin Douglas qui était évidemment introuvable à l’époque de Notre-Dame et qui, grâce aux recherches ou aux croisements, n’a plus rien à voir avec les pins de mon grand-père. Sans parler des techniques comme le lamellécollé qui donnent d’excellents résultats.»"...

2019_05_03_SO_Le_bois_de_nos_régions_bientôt_à_Notre_Dame