Sud-Ouest du 19 avril 2019 

« Les subsides du nucléaire doivent arriver jusqu’ici »

les subsidesLe plan d’urgence qui concernait 19 communes depuis la création de la centrale (dans un rayon de 10 km), en concerne désormais 82 (rayon de 20 km), dont 23 en Haute Saintonge. PHOTO M.-L. G. 

Les 23 communes concernées par les risques liés à la centrale nucléaire de Braud voudraient, elles aussi, bénéficier de la manne versée par EDF. 

C’est à la faveur de la nomination de représentants supplémentaires élus de la Communauté de Communes de Haute Saintonge (CdCHS) au sein de la Clin, Commission locale d’information nucléaire (lire ci-contre), que le président Belot a mis sur le tapis un sujet qui n’est pas anodin. Celui d’un meilleur partage des subsides versés par la centrale nucléaire. Une réflexion qui est à mettre en regard de l’élargissement du Plan particulier d’intervention qui serait mis en œuvre en cas de gros pépin au Centre nucléaire de production d’électricité du Blayais, à Braud-et-Saint-Louis.  

Pour mémoire, ce plan d’urgence définit les modalités d’organisation des secours publics et les mesures d’information et de protection des populations en cas d’accident grave concernant les installations de la centrale. Il y est notamment question des risques (technologiques, naturels, externes), de l’organisation de crise et des secours, de la diffusion d’information, du rôle de chacun des acteurs impliqués. Bref, cet élargissement de 10 à 20 km autour de la centrale a pour conséquence que, de deux communes concernées en Haute Saintonge jusqu’alors (Saint-Bonnet-sur-Gironde et Saint-Sorlin-de-Conac), on est désormais passé à 23 communes. 

Pas que les soucis  

« Jusqu’à présent, cette centrale n’était pratiquement qu’une affaire de Girondins, à deux communes près chez nous. La carte des communes concernées s’est élargie. La seule carte qui ne s’est pas élargie, c’est celle de la redistribution de la manne financière versée par EDF. On vit à côté d’une centrale nucléaire, on ne nous demande pas notre avis sur son existence, mais on a un avis sur les nuisances qu’elle pourrait nous apporter en cas de souci. Et sur la nécessité de partager aussi les produits que cela rapporte. »"...

2019_04_19_SO_Les_subsides_du_nucléaire_doivent_arriver_jusqu'ici