Sud-Ouest du 18 avril 2019 

Rato, le robot qui aide les pompiers 

INCENDIE Les pompiers girondins ont aussi un robot comme celui utilisé lundi soir à l’intérieur de la cathédrale Notre-Dame à Paris. Il intervient régulièrement

ratoLe 29 octobre 2018, le feu a pris dans un squat quai de la Souys à Bordeaux. Rapidement, les structures métalliques ont fondu et se sont tordues sous l’action de la chaleur, rendant les lieux peu sûrs pour les sapeurs pompiers. ARCHIVES SDIS 33

"Lundi soir à Paris, quand la voûte de Notre-Dame menaçait de s’effondrer, quand la température dans la nef était bien trop élevée, les pompiers ont fait intervenir un robot. Un engin fabriqué par l’entreprise rochelaise Shark Robotics et conçu pour prendre des risques souvent considérables à la place des humains. Celui des pompiers de Paris se nomme Colossus. Les Girondins qui en possèdent également un, ont gardé son acronyme. Rato, pour Robot d’assistance télé-opéré. 

Le Service départemental d’incendie et de secours de la Gironde (Sdis33) a été doté en 2017, dans le cadre des dotations de soutien aux investissements structurants. « C’est une enveloppe budgétaire qui concerne des projets très précis comme notre futur logiciel unique de gestion des appels et des opérations », explique le capitaine Matthieu Jomain, responsable de la communication au Sdis33. Par sa physionomie, ses effectifs et son activité opérationnelle, la Gironde «fait partie des gros établissements de sapeurs pompiers ». 

Un appui tactique pour les feux 

Le Rato est «multi-rôles et modulable. C’est un vrai couteau suisse », s’enthousiasme le capitaine Jomain. « A la base, c’est un engin à chenilles équipé d’un puissant canon à eau. Mais il est aussi bourré de technologie dernier cri.» Via sa caméra HD embarquée et ses projecteurs, il permet à son conducteur de ne rien manquer du théâtre des opérations. 

Il ne lui manque que la parole. « Et encore, il peut faire du public adress », ajoute l’officier. « Et c’est aussi un Monsieur muscles car il peut tracter ou pousser avec son bélier jusqu’à une tonne de matériel ou de débris.» Ainsi pourvu, Rato peut éteindre des feux à distance, évacuer des blessés, apporter du matériel ou faire de la reconnaissance 

« En cas d’incendie compliqué, il est un appui tactique incontestable sur un engagement qui peut présenter un risque», précise le capitaine du Sdis. «Comme la charpente métallique d’un entrepôt qui peut à tout moment s’effondrer du fait de la chaleur. Il offre alors un dispositif hydraulique qui évite d’exposer nos hommes.»"...

REPÈRES 

270 000 Le prix en euros du Rato. Financé pour moitié par l’État et par le SDIS33 pour l’autre moitié. 

5 à 7 Le nombre d’heures d’autonomie de Rato qui fonctionne sur batteries. 

3,5 Sa vitesse de déplacement en km/h. 

1 Le Rato peut tracter ou pousser une tonne de matériel. Soit 200 mètres de gros tuyaux. 

500 Le Rato peut porter 500 kg de matériel dont 150 en soutien sanitaire avec un brancard. 

2 000 C’est le nombre de litres d’eau par minute que peut lancer le Rato. Contre 500 pour une lance à main. 

30 Rato peut franchir des marches allant jusqu’à 30 centimètres. 

32 La camera HD embarquée dispose d’un zoom de 32

2019_04_18_SO_Rato_le_robot_qui_aide_les_pompiers