Sud-Ouest du 2 avril 2019 

Un cabinet médical à la place du kiosque ? 

BÉGADAN Les élus soutiennent un projet privé de création de cabinet médical. Il pourrait voir le jour sur l’emplacement actuel du kiosque à musique

2019 04 02 SO Un cabinet médical à la place du kiosque

 

"Cela fait plusieurs années que les élus de Bégadan essaient d’anticiper une probable situation de désertification médicale de leur commune. Même s’il n’est pas pour demain, le départ à la retraite du seul médecin généraliste installé sur la commune se profile en effet à un horizon proche, et tout semble actuellement montrer qu’il ne sera pas facile de lui trouver un successeur, du moins dans les conditions traditionnelles d’exercice de la profession. 

Begadan non prioritaire 

Le Conseil municipal, réuni jeudi, s’est donc à nouveau penché sur le dossier, dont la maire Martine Sallette disait il y a quelques mois : «Nous allons nous retrouver sans médecin à Bégadan si nous ne faisons rien maintenant». À l’origine, l’intention de la première magistrate, approuvée par l’unanimité du conseil, avait été de mettre en place une Maison de santé regroupant plusieurs professions médicales ou paramédicales autour de deux médecins généralistes. 

Bien que lancé par la municipalité, avec un appel à candidatures concernant les médecins, ce projet avait dû être abandonné car la commune n’était pas prioritaire dans le projet territorial défini par l’Agence régionale de santé (ARS), ce qui signifiait qu’elle ne pourrait obtenir les aides financières qui lui étaient indispensables. 

Un projet privé 

Un second projet, privé celui-là, avait alors pris le relais à l’initiative de Cédric Puyjoursain, le pharmacien de la commune. Son idée était de construire un immeuble et d’y mettre en place un cabinet médical contenant sept modules, deux pour des généralistes, et cinq pour d’autres activités médicales.

Cédric Puyjoursain avait sollicité la mairie en vue de trouver un terrain, un accord de principe étant trouvé pour celui sur lequel se trouve actuellement le kiosque à musique, dans le centre-bourg. Afin de poursuivre la démarche, les conseillers ont autorisé à l’unanimité jeudi dernier la maire à faire procéder au bornage du terrain retenu afin de le délimiter précisément en vue d’une éventuelle cession. 

Quid du kiosque ? 

Rencontré vendredi dernier, Cédric Puyjoursain confirmait que son projet était plus que jamais d’actualité: «L’objectif est d’installer un cabinet médical avec un ou deux généralistes et cinq autres professions paramédicales, disait-il. Nous allons d’abord acheter le terrain, puis y construire un bâtiment qui soit adapté à la taille et aux besoins de la commune. Le projet est bien avancé, j’espère une sortie fin 2020 ». Sous réserve du bornage qui va être réalisé et d’un accord financier qu’il restera à trouver sur le prix du foncier, il n’y aura pas d’opposition de la commune, le déménagement du kiosque à musique, peu utilisé jusqu’à présent, paraissant même à beaucoup être l’occasion de lui redonner un nouveau souffle ailleurs.