Midi Libre du 25 mars 2019 

Météo : l'absence de pluie doit-elle faire craindre la sécheresse en Occitanie ?

météo l'absenceLe premier trimestre de l'année 2019 apparaît très sec sur le pourtour méditerranéen. Le manque de pluie commence à inquiéter...ARCHIVE JEAN-MICHEL MART 

Une fois n'est pas coutume, la météo fait le yo-yo. Le premier trimestre de l'année 2019 apparaît très sec sur le pourtour méditerranéen. Le manque de pluie commence à inquiéter... 

Depuis le 1er janvier 2019, voici les cumuls de pluie observés dans les principales villes d'Occitanie : 14,6 mm à Béziers-Vias (- 97%), 19,4 mm à Perpignan (- 97%), 29,6 mm à Sète (- 95%), 35,7 mm à Montpellier-Fréjorgues (- 94%), 45 mm à Nîmes-Courbessac (- 94%), 76,4 mm à Carcassonne, (- 88%) ou encore 95 mm à Mende. 

Sols et végétaux asséchés 

Après une année 2017 exceptionnellement sèche, l'année 2018 avait été souvent pluvieuse et orageuse, comme le relate Météo Languedoc. Avec, parfois, des records de pluviométrie allant au-delà des 1 000 mm sur des stations de plaine comme à Nîmes.

Si 2018 avait permis de recharger les réserves d'eau et de mettre les nappes phréatiques à des niveaux élevés au 1er janvier 2019, l'absence de précipitations significatives depuis le début de l'année, a très vite asséché les niveaux.

Plus de joker en cette fin mars

"Pas de situation critique encore mais nous pouvons dire que nous venons de perdre l'avance prise l'année dernière. Plus de joker en cette fin mars. Les prochaines semaines et mois vont être décisifs sur le plan de la sécheresse", indiquent les prévisionnistes de Météo Languedoc. 

Entre Hérault, Aude et P-O., on compte une vingtaine de millimètres ces trois derniers mois 

Par exemple, entre Hérault, Aude et Pyrénées-Orientales, on enregistre des précipitations autour d'une vingtaine de millimètres sur ces trois derniers mois

humidité

Si 2018 avait permis de recharger les réserves d'eau et de mettre les nappes phréatiques à des niveaux élevés au 1er janvier 2019, l'absence de précipitations significatives depuis le début de l'année, a très vite asséché les niveaux. 

"Les précipitations resteront absentes durant ces sept prochains jours, au minimum et ce, à l'échelle de la France de manière globale (sauf exceptions locales). A cela s'ajoutera le retour du mistral et de la tramontane sur notre région. Si les nappes phréatiques ont encore un peu de réserve, la sécheresse de surface est déjà bien présente", précise encore Météo Languedoc. 

Avril et mai seront déterminants 

Les mois d'avril et mai seront déterminants.